Âmes Perdues

Forum RPG . Réincarnation, possession, exorcisme, crime...Ouvert à tout-e-s ~

Calendrier du forum

Le mois actuel in rp est Juillet 2016

    [Perdue] Lucas Versipel

    Partagez
    avatar
    Lucas Versipel

    Date d'inscription : 23/02/2017
    Force : 2368
    Messages : 4

    Carte d'identité
    Nature: Âme Perdue

    [Perdue] Lucas Versipel

    Message par Lucas Versipel le Jeu 23 Fév - 23:16

    Identité :
    . Nom : Versipel
    . Prénom : Lucas, Romain
    . Âge : 49 ans
    . Pays où il vit : France, Paris
    . Langue parlée : Français, notions d'anglais.
    Adepte en : Karaté, Judo, Arme à feu, Arme blanche.
    Débutant : Hacking.
    Possesseur d'une voiture et d'une moto.

    Physique :

    Taille : 1m91
    Poids : 85 kilos
    yeux : Noir
    Musculature : Corps maigre et légèrement musclé.
    Coupe : Cheveux mi-long, raide et noir

    Parasite :
    Nom : Grégoire Bourgeois
    Informations : Ancien éleveur de mouton, doux, attentionné et rongé par la culpabilité.


    Caractère

    Calme, déterminé, serein, réfléchi, généreux ( avec les animaux )
    Fataliste, froid, moqueur, détaché

    Histoire

    Lucas a vécu la majeure partie de son enfance et adolescence dans un village de campagne proche de la ville de Tours, aidant ses parents vétérinaires et s'amusant avec ses amis dans le voisinage.
    Fasciné par la culture américaine et le symbole du super-héros, il décidera de suivre les traces d'un ami de la famille et de s’enrôler dans les forces de l'ordre, poussé par un esprit de justice et de loyauté.
    Il intégrera en premier lieu une gendarmerie locale, puis se fera muter sur Paris pour y suivre Olivia, étudiante en économie, avec qui il se mariera.

    Ils vivront ensemble plus d'un vingtaine d'année, mais leur amour commencera à s’effriter avec le temps, les expériences que Lucas vivra avec son boulot de gendarme sur Paris finiront par miner son moral et son tempérament autrefois joyeux. Renforçant par là également sa volonté de réprimer la criminalité.
    Olivia se sentira frustré par l'absence de progression hiérarchique au sein de son entreprise et les absences de plus en plus fréquentes de Lucas pour son travail. Persuadée d'une tromperie de sa part, elle se renfermera sur elle-même durant de nombreuses années.

    Mais ce fut l’assassinat de leur fille âgée d'une vingtaine d'années, par un inconnu toujours en fuite, qui sera le déclenchement de leur séparation.

    Lucas, le cœur flétri, se rendra compte de son vide sentimental et demandera le divorce, qui sera validé d'un accord commun. Olivia retournera reprendre une affaire familiale sur Tours.

    Vivant maintenant en compagnie d'un énorme rottweiler dans une sorte de garage aménagé, ayant revendu presque toute ses affaires et meubles pour garder l'essentiel, pour se détacher de son passé. Il est à présent concentré dans son métier. Espérant y gagner en galons par son investissement. Brûlant d'un désir de punir les malfaiteurs, les hors-la-lois et surtout, de retrouver l'assassin de sa fille.

    Cependant, la vie s'acharne souvent d'une curieuse manière. Lucas vient tout juste d'apprendre au cours d'un examen qu'il est atteint d'une maladie rare, presque inconnue. Une maladie mortelle.

    Paris. Juillet. Bureau d'un spécialiste en Neurologie

    Le spécialiste était assis dans son bureau et accoudé, il examinait les feuilles qu'il tenait entre les mains : une liste de termes de médecine, des colonnes de chiffres, des options sur contrât. Tout un dossier de traitement pour un cas particulier d'école.

    - Monsieur Versipel, je vous assure qu'un traitement est possible, je ne peux estimer les chances d'en guérir, mais elles existent, aussi infimes soit-elles. Je vous conseille vivement d'accepter ces traitements, ils sont chers mais avec votre assurance maladie et les avantages de votre fonction, il devrait être possible de vous en sortir pour une somme raisonnable. La vie est précieuse et de vous à moi, autant la garder. Au pire, la prolonger.

    Le médecin essayait d'agir et de parler avec le plus grand calme, de se montrer rassurant et convaincant. Son métier lui imposait souvent ce genre d'actes : Celui d'annoncer un événement chamboulant, capable de retourner une vie, voir de l'éteindre.
    Et des réactions, il en avait vu des variées ! Des colères noires, des résignations déchirantes, des rebellions sauvages, des abnégations aveuglées... Mais pour la première fois, il vit une nouvelle réaction.

    L'acceptation.

    L'homme qui était devant lui a réagi à l'annonce d'une maladie mortelle présente dans son crâne, comme si on venait de lui annoncer que le voyant des piétons passait au vert alors qu'il attendait devant le passage clouté.

    Son regard qui au début de leur entretien était dur et brûlant à aussi changé. Le noir de ses yeux venait d'acquérir une sérénité nouvelle. Ils étaient maintenant d'une profondeur abyssale, remplis d'une récente sagesse nihiliste.

    Il... Il ne savait vraiment plus comment réagir. Alors il n'agit pas.
    ______________________________________________________

    Lucas en avait vu beaucoup dans sa vie. Des horreurs qui lui faisait douter du bien fondé de l'humanité, des comportement juste monstrueux et des actes sans une once de bienveillance.
    Il n'aimait plus la femme pour qui il aurait donné sa vie.
    Il avait perdu l'unique trésor de son existence, sa fille.
    Et maintenant il vient d'apprendre que sa fin est proche.

    Mais contre toute attente, il se sentait soulagé, il n'aurait plus à tenter de combler sa vie vide de sens. Il allait pouvoir se laisser aller durant les prochains mois, sûrement les prochaines années. Il commence déjà à réfléchir à ce qu'il pense faire, sûrement voir quelques personnes "proches", son ex-femmes aussi, discuter avec tous ces gens une dernière fois.
    Puis il entamerait une dernière croisade, il mettrait tout en oeuvre et userait de tous les moyens nécessaire, mais il retrouverait l'assassin de sa fille.
    Sa voie était tracée et le sentiment de confort qu'il en retirait était apaisant, il n'était pas non plus croyant, mais curieusement il se mit à penser à l'autre coté, au Paradis que son éducation chrétienne avait mentionné maintes fois. Si il existait vraiment, il pourrait retrouver sa fille, lui parler à nouveau. Ainsi que d'autres personnes qu'il avait perdues au cours de sa vie. Oui, ce serait pas mal.

    - Et bien... Si mon père ne m'avait pas devancé pour l'aller simple au cimetière, il dirait que pour une fois j'ai quelque chose dans le crâne !

    Ah tiens, c'était sorti naturellement, il aimait bien faire de l'humour autrefois. Mais en avait perdu l'habitude, cette récente "délivrance" lui redonnait donc cette petite particularité. En tout cas le sourire sans joie du médecin lui prouva qu'il n'était pas particulièrement doué. Tant pis.

    - Je vous remercie docteur, mais je refuse de me faire soigner. D'ailleurs je pense que je vais vite profiter de mes derniers inst...

    Il n'eut pas le temps de terminer sa phrase qu'une violente odeur lui vint. Une acidité désagréable comme un parfum bon marché, un parfum d'homme, tout de suite accompagné d'une odeur de gel douche et de shampoing précédé d'une de sueur, puis celle plus caractéristiques de l'acier, suivie dans l'ordre par une de plastique, de produits nettoyants, d'une inconnue aux connotations chimique et plus marquante que les autres... Celle du sang.

    Ce n'était pas normal, mais Lucas se reprit vite en mains. Non, ce n'était pas normal et déjà ce cortège olfactif lui donnait un début de migraine. Il resta calme et se rendit compte que des changements s'effectuait dans ce bouquet d'odeurs, changements provoqué par l'orientation de son visage, plus particulièrement de son nez.

    - Monsieur ? Vous allez bien ? Lui demanda le médecin qui commençait à afficher une mine inquiète.  

    Malgré le côté déroutant de la situation, Lucas se reprit en main, il mit cette augmentation de ses capacités olfactives sur le compte de cette curieuse maladie dans son crâne. Il avait déjà lu un article de journal, des personne se découvrant de nouvelles facultés quand quelque chose les affectait au cerveau.

    - Oui, je vais bien merci. Mais je vais vous quitter. Adieu docteur et merci pour tout.

    Il n'attendit même pas la réponse de l'homme et sortit du bureau, puis de l'établissement, pressé de rentrer à son domicile.
    Durant tout le chemin, il sentit nombre d'odeurs. Leurs puissances étaient insupportable. Il sentait l'essence présente dans les voitures, les déjections sur les trottoirs, les innombrables parfums et haleines des passants et de nombreuses autres inconnues. Avec l'habitude, il pût reconnaître des fragrances particulière selon les individus, des mélanges entre plusieurs odeurs qui semblait propre aux individus, comme une caractéristique, mais alors qu'il tentait d'affiner cette découverte malgré un mal de tête fraîchement débarqué, les odeurs s'évanouirent.

    Il était presque arrivé à son domicile et ne sentit plus rien, durant un court instant il s'était rappelé les supers héros de sa jeunesse et le voilà à nouveau vide. En compagnie d'un marteau-piqueur qui effectuait le job de sa vie dans sa tête.

    Il soupira en crispant les mâchoires et ouvrit la porte de son "garage" à la décoration rudimentaire.

    /Edit/
    Oh Pardon ! J'y remédie tout de suite !
    - Je tenterais d'écrire un post au minimum une fois par semaine.
    - Ma couleur de police sera #663333 Pour Lucas et #660099 pour Grégoire.
    - Mon avatar est Keanu Reeves.
    - Je suis barb... Majeur !

    Merci de l'accueil ! Very Happy


    Dernière édition par Lucas Versipel le Ven 3 Mar - 20:41, édité 2 fois (Raison : J'ai failli...)
    avatar
    Ky
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 24/04/2015
    Force : 104764
    Age : 21
    Messages : 66

    Carte d'identité
    Nature:

    Re: [Perdue] Lucas Versipel

    Message par Ky le Ven 24 Fév - 15:13

    Bonjour ! Very Happy

    Ta fiche est bien ! ^^ Intéressant personnage, dont je suis pressé de voir la réaction face aux Ames Perdues et tout ce que cela implique. Avant de la valider tout à fait, j'aurais juste besoin que tu rajoutes les infos suivantes :

    "
    - Le joueur ou la joueuse -

    . Votre rythme de RP (minimum une fois tous les deux mois, sauf absence signalée) :
    . La couleur que vous utilisez pour faire parler votre personnage ( le numéro / nom exact que vous mettez dans la balise ) :
    . Votre avatar : (signalez d'où il vient)
    . Êtes vous mineur·e ou majeur·e ? "

    Tu peux les ajouter sous la forme que tu veux ^^ !

    Voilà voilà. Rebienvenue sur le jeu Very Happy !
    avatar
    Ky
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 24/04/2015
    Force : 104764
    Age : 21
    Messages : 66

    Carte d'identité
    Nature:

    Re: [Perdue] Lucas Versipel

    Message par Ky le Dim 26 Fév - 23:00

    Rebonsoir ! ^^

    Merci d'avoir ajouté les infos ! Du coup je valide ! ^^ Te voilà officiellement  parmi les Âmes Perdues! Very Happy Attends juste le passage d'Armageddon, notre traqueur de fautes, avant de pouvoir reposter ta fiche ici, en mettant " Test : [le nom de ton personnage] " comme titre, pour un petit RP d'échauffement avec Ky. Je sais qu'Arma t'avait dit qu'il ne pourrait pas venir tout de suite, mais j'ai décidé de l'aider, donc il ne devrait pas tarder.

    A bientôt et bon jeu! Smile
    avatar
    Armageddon
    Maître du Monde
    Maître du Monde

    Date d'inscription : 24/04/2015
    Force : 504737
    Messages : 26
    Localisation : Partout

    Carte d'identité
    Nature: Chat

    Re: [Perdue] Lucas Versipel

    Message par Armageddon le Lun 27 Fév - 19:21



    Meow!

    Je voulais prendre quelques vacances, mais Ky m'a ramené ici...Pff... Il se prend pour qui, celui-là? Le patron? Enfin, c'est mon patron, c'est vrai, mais c'est pas une raison!

    Enfin, c'est pas trop grave, parce que ta fiche ne m'a pas trop donné de travail. Sois rassuré, mortel: aucune malédiction orthographique ne s'est abattue sur toi! Quelques caractères, seulement, ont parfois échappé à ta vigilance. Mais n'aies craintes: avec mes griffes, je n'ai eu aucun mal à les attraper.

    Les voici!:


    Il manquait un "e" dans " Persuadée d'une tromperie de sa part, elle se renfermera sur elle-même durant de nombreuses années. "

    Juste un point dans "Olivia retournera reprendre une affaire familiale sur Tours . "

    Ici, un point semble couper une phrase en deux " Vivant maintenant en compagnie d'un énorme rottweiler dans une sorte de garage aménagé, ayant revendu presque toute ses affaires et meubles pour garder l'essentiel, pour se détacher de son passé. Il est à présent concentré dans son métier. " Comme c'est aussi une question de style, je te laisse voir comment tu veux régler ça, meow.

    Là, une majuscule s'est glissée à la place d'une minuscule : "Le spécialiste était assis dans son bureau et accoudé, il examinait les feuilles qu'il tenait entre les mains : une liste de termes de médecine, des colonnes de chiffres, des options sur contrât. Tout un dossier de traitement pour un cas particulier d'école. "

    Là, un "que un" au lieu d'un "qu'un" : " Monsieur Versipel, je vous assure qu'un traitement est possible, je ne peux estimer les chances d'en guérir, mais elles existent, aussi infimes soit-elles. "

    Et puis, après, un "ses" au lieu d'un "ces" : " Je vous conseille vivement d'accepter ces traitements, ils sont chers mais avec votre assurance maladie et les avantages de votre fonction, il devrait être possible de vous en sortir pour une somme raisonnable. "

    Un peu plus tard, un "n" a prit la place d'un "i" : " Le médecin essayait d'agir et de parler avec le plus grand calme, de se montrer rassurant et convaincant. "

    Juste après, une nouvelle majuscule se glisse en milieu de phrase : "Son métier lui imposant souvent ce genre d'actes : celui d'annoncer un événement chamboulant, capable de retourner une vie, voir de l'éteindre."

    Et un "s" sans raisons s'est mit à la fin d'une autre phrase : "Mais pour la première fois, il vit une nouvelle réaction."

    Un "er" a voulu remplacer un "é" dans celle-là : "Son regard qui au début de leur entretien était dur et brûlant à aussi changé. "

    La même chose se reproduit plus bas : "Il n'aimait plus la femme pour qui il aurait donné sa vie."

    L'accent du "û" s'est ensuite échappé : "Il allait pouvoir se laisser aller durant les prochains mois, sûrement les prochaines années." , et aussi dans la phrase d'après.

    Après, ça a été autour d'un "t" : "Puis il entamerait une dernière croisade, il mettrait tout en oeuvre et userait de tous les moyens nécessaire, mais il retrouverait l'assassin de sa fille. "

    Là, un "s" seulement manque: "Sa voie était tracée et le sentiment de confort qu'il en retirait était apaisant, il n'était pas non plus croyant, mais curieusement il se mit à penser à l'autre coté, au Paradis que son éducation chrétienne avait mentionné maintes fois. "

    Et plus loin, un "es" à "perdues" : "Ainsi que d'autres personnes qu'il avait perdues au cours de sa vie."

    Ensuite, un nouveau "er" au lieu d'un "é" : "- Et bien... Si mon père ne m'avait pas devancé pour l'aller simple au cimetière, il dirait que pour une fois j'ai quelque chose dans le crâne !"

    De nouveau, un "s" s'est ensuite glissé au mauvais endroit: " Mais en avait perdu l'habitude, cette récente "délivrance" lui redonnait donc cette petite particularité. "


    Un verbe à l'infinitif qui n'avait pas "er" : "- Monsieur ? Vous allez bien ? Lui demanda le médecin qui commençait à afficher une mine inquiète.  "

    Et finalement, il y avait juste un accent circonflexe qui était partit de "côté" : "Malgré le côté déroutant de la situation, Lucas se reprit en main, il mit cette augmentation de ses capacités olfactives sur le compte de cette curieuse maladie dans son crâne."


     Voilà! J'ai tout bien remis! Tu peux reposter ta fiche là où Ky l'a dit, maintenant. Oh, et en partant, un conseil pour que tes lettres arrêtent de se mélanger: affûte tes griffes. Tu verras, ça les intimide énormément. Moi, je le fais, et ça marche à fond. J'aime bien les mâchonner aussi. Miam. Maw. Faim. Faut que j'y aille. Chalut !!


    Contenu sponsorisé

    Re: [Perdue] Lucas Versipel

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 22 Nov - 21:07