Âmes Perdues

Forum RPG . Réincarnation, possession, exorcisme, crime...Ouvert à tout-e-s ~

Calendrier du forum

Le mois actuel in rp est Juillet 2016

    Ça chauffe, ça brûle !

    Partagez
    avatar
    Elsa Lefèvre
    Âme Perdue

    Date d'inscription : 28/04/2015
    Force : 5711
    Age : 20
    Messages : 15
    Localisation : France

    Carte d'identité
    Nature: Âme Perdue

    Ça chauffe, ça brûle !

    Message par Elsa Lefèvre le Sam 17 Sep - 0:11


    C'était toujours le même rêve. Elsa restait droite, observant les flammes prendre peu à peu leur droit sur le mobilier. Tout était calme, si l'on faisait abstraction de l'horrible crépitement du feu, du bois qui craque sous le chaud, et des gond qui se disloquent. La jeune femme était calme. Puis Alaric arrivait de derrière elle, l'enlaçait. Ils parlaient, en regardant le feu. Il devenait blême un instant, en regardant vers sa chambre, mais ne savait jamais pourquoi. Et elle se réveillait dans un sursaut. Cette fois, le mouvement fut accompagné d'un bruit sourd et d'une vive douleur à la tête.

    " Aïe ! "

    Portant la main à son crâne, elle balaya la salle du regard pour se remettre dans le contexte. Canapé, velux, grenier. Elle avait dû s'assoupir en discutant avec Anne. D'ailleurs, la jeune fille semblait avoir disparu. Elsa ne savait pas trop quoi penser; elle dormait encore à demi.

    " Tiens. Une marmotte. "
    " Quoi ? On dirait qu'on ne vient pas de se voir... Ne fais pas comme si tu n'étais pas avec moi il y a trois secondes. "

    Alaric esquissa un sourire, et croisa les bras.

    " Ça fait bon effet. Dormir en pleine discussion ! "

    Elsa haussa les épaules. Elle s'était levée souplement et avait fait quelques pas, espérant trouver un peu de place pour s'étirer. La chose faite, elle plissa les yeux en s'approchant du grand miroir, afin de s'assurer que sa nouvelle protégée ne se cachait pas par là.

    " Elle est manifestement descendue."

    Oui. La blonde retourna vers la planche qui couvrait la sortie. Rien ne semblait lui indiquer comment ouvrir. Elle dû se mettre à quatre patte, et envoyer les mains à tâtons sur que qui ressemblait à un escalier dépliable pour finalement réussir à trouver le mécanisme. La trappe ouverte, des échos de voix lui parvinrent.

    " Tu crois que je dois y aller ? "

    Alaric marqua un temps de réflection. Lui même se posait la question.

    " Tu sais, elle doit avoir prévenu si sa famille est rentrée. Je veux dire ... Elle t'a laissé dormir, alors je suppose que ça ne doit pas déranger la maison. "

    Rassurée, Elsa sorti d'un pas léger. Un peu plus fraiche qu'à son réveil, elle passa une main dans sa tignasse pour se rendre un minimum présentable, et affichant son plus beau sourire, chercha à l'oreille la provenance du bruit. Des mots et le claquement reconnaissable des couverts s'entrechoquants l'attirèrent jusqu'à une cuisine à la porte entrouverte. Elle jeta un coup d'oeil discret, à la manière des serveurs patientant au back-office.

    " Ils ont l'air d'être très gentils ! "

    Alaric approuva. Alors elle poussa la porte.

    La scène qui suivit se passa globalement assez vite, bien qu'un ralentit dramatique s'installe dans les gestes de chacun. Elsa se présenta timidement à l'entrée de la pièce, attirant le regard de sa jeune rencontre. Celle-ci, à la blancheur qui gagna soudainement ses joues, ne s'attendait pas du tout à la voir. Elsa fut secouée par un long frisson qui lui enleva tout sourire, se rendant compte de sa bêtise, et de ce qui allait probablement suivre. Huit paires d'yeux rivés sur elle dans un silence absolu, une Anne plus tendue qu'une corde raide, et l'expression entre effroi et incompréhension rageuse des parents. Puis les premiers cris. Qui êtes vous que faites vous dans ma maison partez partez vite j'appelle la police vite les enfants reculez.
    Elsa recula prestement, plaçant ses mains en défense devant elle.

    " Non, non, attendez, c'est pas ce que vous pensez ! "

    Un regard suppliant à Anne, pour un échange. Elle n'attendait qu'un signe de tête, et elle déguerpirait sans demander son reste pour ne pas lui causer d'ennui. Sinon... Elle espérait une intervention divine pour leur venir en aide !

    HRP:
    Cool Voilàààà. A toi. Comment va réagir Anne ? Va - t - elle faire comprendre à Elsa qu'elle doit s'en aller ? Ou prendre sa défense ? VOUS SAUREZ TOUT DANS LE PROCHAIN NUMERO DE AMÛÛÛÛ- euh non, attendez, on se trompe de production là.

    Production: è_é Ouais ! Qu'est ce que vous foutez là, hein ?!

    Mec 5: Ah non mais nous on pensait que...

    Production: è_é Bah ouais mais c'est pas ici.

    Mec 3: De toute façon on est même pas assez payés. C'est à cause d'Ambre, elle dépense tout le budget pour son maquillage Princesse de Plâtre !

    Lysandre: Areuh. *bave*

    Spectatrice 374: Oh ! Il est adorable ! *applause* On peut prendre des photos ?

    Spectatrice 852: Vous avez refait les décors ? C'est sympa !

    Autatrice: *fume des bonbons et mange une cigarette, en comptant ses sous*

    Production: é_è M-Mais ! Non ! C'est ... C'est pas ici, vous vous trompez ! Partez ! PARTEZ èmé SINON JE VOUS FRAPPE TOUS ! *agite un maillet*

    Castoi: *Q* OH OUI ! OH OUIIII ! UN MAILLET ! J'ADOOOORE LES MAILLET !
    avatar
    Anne Demont
    Âme Perdue

    Date d'inscription : 24/04/2015
    Force : 2783
    Messages : 19

    Carte d'identité
    Nature: Âme Perdue

    Re: Ça chauffe, ça brûle !

    Message par Anne Demont le Mer 21 Déc - 23:58

    C’est à peine si Anne remarqua l’énième dispute entre son frère et sa sœur à table, ce soir-là. Elle ruminait les paroles d’Elsa dans sa tête, probablement pour la dernière fois avant un moment, malheureusement. Car bientôt, la blonde le lui avait expliqué, non seulement le parasite pourrait tout entendre de ses pensées, mais aussi connaître ses émotions, vivre ses rêves, et même,au bout d’un moment, prendre le contrôle de son corps. Elle lui avait aussi expliqué qu’elle-même pourrait ériger une sorte de barrière qui couperait la communication, même si ce n'était pas éternel. Mais en attendant, ce serait Arthur 24 heures sur 24 ! Sans compter ces lumières rouges qu’il lui faudrait attendre avant de pouvoir bloquer. Rien que d’y penser, elle savait qu’elle n’oserait pas prendre sa douche. D’ailleurs, elle allait profiter de ce dernier moment de répit pour prendre le plus long bain de sa vie, avant qu’il ne revienne.

     Il y avait quand même quelques points « positifs » à tout ça : elle aussi entendrait les pensées d’Arthur, aurait accès à ses sentiments et ses rêves. Comme ça, au moins, elle saurait s'il voulait la tuer. Pas de quoi l'en empêcher, mais bon, c'était déjà ça. Et puis, il y avait les pouvoirs. L'étrange façon de la calmer qu'avait eu Elsa n'était pas due au hasard. C'était un genre de capacité spéciale, et elle aussi, elle en aurait une. Même si la situation était comme qui dirait critique, Anne ne pouvait pas s’empêcher de se demander ce que ça serait. Si elle pouvait voler dans le ciel comme un super-héros ou faire apparaître des rivières d'argent, toute cette histoire d'Âme Perdue allait peut-être en valoir le coup.

     Alors qu'elle se faisait mentalement la liste des supers pouvoirs les plus cool, Elsa débarqua dans la sa cuisine. Elle sursauta. Elle ne l'avait pas oubliée, mais elle s’était dit qu’elle dormirait encore longtemps. Grossière erreur. Et ses parents n’étaient visiblement pas ravis ravis de voir l’inconnue à l’entrée de leur cuisine !

    - Papa ! Maman ! On se calme ! Réagit Anne en se plaçant entre eux et la pauvre Elsa quelque peu déconfite. J’avais oublié de vous dire. C’est euh...Une amie du théâtre. Je l’ai laissée là-haut se reposer et puis j’ai oublié de vous prévenir...Désolée...

     Les deux visages énervés se tournèrent illico vers leur fille.

    - Et pourquoi tu ne nous en a pas parlé ? Anne ! Tu dois nous prévenir quand tu invites des amis ici en semaine ! Cria sa mère.

    - Et… Elle va bien ? Chuchota son père, mais pas aussi discrètement qu’il le croyait. Pourquoi elle dormait ? Est-ce que vous avez prit...Quelque chose ?

     Anne ne savait pas ce qui était le plus humiliant : se faire gronder par sa mère devant une quasi-inconnue ou bien que son père essayer lui parle de drogue devant cette même quasi-inconnue. Décidant qu’elle n’avait pas envie de voir ce qui allait gagner, elle coupa court au pugilat en déclarant précipitamment :

    - Désolée… Elle est déjà à l’université, m’a aidé pour une dissertation…On a beaucoup travaillé alors ça l’a fatigué, c’est tout...

     A ces mots, ses parents se calmèrent un peu. L’idée de leur fille s’épuisant sur une dissertation avait le don de leur faire plaisir, ce qu’Anne trouva un peu sadique.

    - Excuse nous, Elsa c’est ça ? Dit sa mère, radoucie. Tu veux manger avec nous peut-être ?

     Anne lui fit signe d’accepter, si elle le voulait ( ce qui n’était pas facile à faire passer par signes, en réalité ) . Elle espérait que la jeune femme n’avait pas d’autres plans pour ce soir. Bien sûr, elle ne pourrait pas rester avec elle pour toujours ( quoiqu’Anne n’aurait pas dit non ) ( elle n’avait pas fait attention jusque là, mais Elsa était vraiment jolie ) . Elle avait une vie à elle, elle ne pourrait pas être une espèce de gardienne pour Anne.

     En tout cas, Elsa accepta, et ils se remirent à table dans une ambiance à peu plus bizarre qu’ avant. Une fois le repas terminé, Anne la raccompagna à l’entrée. Ses parents, à nouveaux pris par le train-train quotidien et remis de l’apparition de l’inconnue chez eux ne faisaient de nouveaux plus particulièrement attention à elle. Mais elle craignait quand même une oreille indiscrète chez les  jumeaux, alors elles sortirent dehors et Anne ferma derrière elles. Là seulement, elle osa poser la question qui la titillait depuis un moment :

    - Alors ? … Et maintenant ?

     Et maintenant, est-ce qu’elles allaient se revoir ? Ou bien Elsa, estimant qu’elle l’avait assez aidée, sortirait elle complètement de sa vie ? Si seulement Anne avait un moyen de la convaincre la de ne pas la quitter tout de suite ! Un moyen de se rendre utile...

    HRP:
    Un moyen de se rendre utile TU ME SUIS HEIN HEIN HEIN
    avatar
    Elsa Lefèvre
    Âme Perdue

    Date d'inscription : 28/04/2015
    Force : 5711
    Age : 20
    Messages : 15
    Localisation : France

    Carte d'identité
    Nature: Âme Perdue

    Re: Ça chauffe, ça brûle !

    Message par Elsa Lefèvre le Lun 20 Mar - 13:21

    Et maintenant. Quelle bonne question. Elsa était ravie d'avoir pu manger chez Anne, et que la situation se soit calmée. De toute façon elle n'aurait surement rien fait de plus intéressant que de répondre à toutes sortes de questions gênantes. Elle avait dû déterrer de sa mémoire de vieux souvenirs d'école pour paraître crédible. Elle passa une main dans ses cheveux, puis la laissa aller se referme sur la bandoulière de son sac. Un sourire gêné s'étira malgré elle.

    " Honnêtement... Je ne sais pas. Je dois trouver quelqu'un. Je ne sais pas qui, je ne sais pas où. Haha, ça va être facile comme tu peux t'en douter. Puisque je ne connais pas la ville..."

    Les deux filles accrochèrent leurs regards. Une idée, peut être bonne. Elsa se mit rapidement a fouiller son sac. Il devait lui rester une carte de visite du gîte. Bingo ! Elle l'attrapa, et la brandit triomphalement devant elle.

    " Je le savais ! Tiens, il y a mon numéro et mon mail là-dessus. Si tu veux, on pourrait se revoir. Tu pourrais m'aider dans mes recherches, et en échange je te donnerais deux-trois cours sur la vie d'Âme Perdue. Ca te dit ? "

    Une légère brise les fit frissonner toutes les deux.

    Spoiler:
    ... Comment ça "j'ai attendu tout ce temps pour QUE ça" ? Hé mais elle est très bien ma réponse ! èmé
    avatar
    Anne Demont
    Âme Perdue

    Date d'inscription : 24/04/2015
    Force : 2783
    Messages : 19

    Carte d'identité
    Nature: Âme Perdue

    Re: Ça chauffe, ça brûle !

    Message par Anne Demont le Mar 30 Mai - 20:02

    Bien sûr ! Je peux t’aider quand tu veux.

    Anne attrapa la carte de visite en essayant de masquer sa fébrilité. C’était peut-être un peu trop de s’enthousiasmer comme ça. A la réflexion, d’ailleurs, elle ne pouvait pas vraiment aider l’inconnue quand elle voulait. Elle avait encore cours. Bon, elle avait même carrément le bac à préparer. Mais entre un petit examen de rien du tout et des questions de vie ou de mort, elle savait que même ses parents pourraient faire la différence ( peut-être ) . Et elle se voyait mal rester assise à écouter patiemment parler de telle figure de style pendant qu’on criait dans sa tête, de toute façon. Elle devait absolument apprendre à contrôler son parasite.

    Et pourquoi pas… apprendre à le connaître ? Songea-t-elle tandis qu’Elsa se soit éloignée après les salutations d’usage, et lui avoir présentées celles d’Alaric. L’idée ne lui avait pas encore effleuré vraiment l’esprit, mais à les voir si cordiaux, non… amicaux, l’un envers l’autre, elle pouvait voir que c’était possible. Jusqu’ici, l’idée d’un criminel l’avait terrifiée. Mais après tout, il y avait bien des gens qui commettaient des meurtres sans le faire exprès non ? Des accidents. Si ça se trouve, Arthur ne serait pas si méchant qu’elle l’imaginait… Il serait peut-être même de son côté. Après tout, il n’avait pas l’air si mauvais que ça… Juste un peu énervant.

    En allant se coucher, cependant, elle résolu de ne plus repenser à cette idée. Pas la peine de s’embarquer dans de faux espoirs. Surtout que si son parasite voulait la manipuler, il réussirait. Elle ne devait pas se laisser avoir par sa voix amusée. Elle ne le connaissait pas.

    Heureusement, Elsa allait l’aider ! C’est sur cette idée qu’elle s’endormit, enfin soulagée, son portable dans sa main, attendant un message de celle qui allait forcément la sortir de ce cauchemar.

    Spoiler:
    OUI C EST COURT
    Mais j’ai besoin de ta réponse pour continuer QmQ

    Contenu sponsorisé

    Re: Ça chauffe, ça brûle !

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 22 Nov - 21:06