Âmes Perdues

Forum RPG . Réincarnation, possession, exorcisme, crime...Ouvert à tout-e-s ~

Calendrier du forum

Le mois actuel in rp est Juillet 2016

    [Test] Soren

    Partagez
    avatar
    Soren
    Âme Perdue

    Date d'inscription : 10/05/2016
    Force : 2069
    Messages : 16

    Carte d'identité
    Nature: Parasite

    [Test] Soren

    Message par Soren le Mer 11 Mai - 20:11

    Exclamation ATTENTION: violence / mort

    - Le personnage -

    . Nom et prénoms de votre personnage : Soren
    . Âge : 19 ans lors de son réveil
    . Pays où il a vécu : Danemark
    . Langue parlée  : Danois, anglais
    . Description physique :
    Avant de disparaître de ce monde et d’atterrir dans un corps qui n'est pas le sien, Soren était un jeune homme d'1m77, arborant fièrement ces origines danoises de par ces yeux d'un bleu océan et ces cheveux blonds constamment en bataille. Plutôt bien bâti sans pour autant arborer une musculature à la rambo, Soren n'est pas si mal et en est bien conscient.
    Il affiche souvent un grand sourire colgate
    Sinon niveau vestimentaire, Soren opte généralement pour ce qui ne risque pas de gratter et ce qui est confortable. Il a aussi un petit faible pour les chemises.
    . Caractère :
    - gamin / insouciant / tête en l'air / moqueur / fier / courageux uniquement quand on le met devant le fait accomplit
    - Joyeux / protecteur / fidèle / gentil / ouvert d'esprit / blagueur

    . Son histoire - C'est le Parasite qui m'intéresse...

    Moi, c'est Soren. Beau Danois de 19 ans, célibataire et je le resterai sûrement à jamais puisque... Je suis mort.
    Ouai, c'est pas bien joyeux dit comme ça mais ça n'a pas toujours été ainsi !

    D'aussi loin que je me souvienne, mes parents m'ont toujours dit que j'étais un enfant plutôt turbulent et malicieux.
    Il faut dire que j'en faisais des bêtises ! Entre chasser les poules de ma pauvre grand-mère au point qu'elles ne pondent plus, traumatisées; parsemer mes précieux légos à des endroits stratégiques de la maison avant de me coucher afin de déterminer qui criait le plus fort en marchant dessus pour rejoindre les toilettes la nuit (papa gagnait tout le temps); ou encore repeindre le chien à coup de feutres parce que, vous comprenez "il est triste, tout blanc comme ça".

    Mais pour moi, c'était le bon temps ! On avait beau me dire que je n'étais pas du genre sage et obéissant, moi au moins je croquais la vie à pleine dent et n'avais pas peur d'expérimenter de nouvelles choses !

    C'était aussi sans compter sur la présence de mon meilleur ami mais aussi voisin : Aaron.
    Inséparable depuis la maternelle, on était surnommés dans le quartier les "klump", ou tout simplement "grumeaux", voir parfois les "siamois".
    Notre rencontre, peu atypique, s'est faite sur le banc des punis. Et depuis, on ne s'est jamais quitté ! Il faut dire qu'on n'avait pas vraiment de raison pour. Et même si les années défilaient, nous, nous ne changions pas.
    Eternels gamins farceurs qui n'en faisaient qu'à leur tête, nous passions notre temps à impressionner les minettes tout en prévoyant un futur "mauvais coup".

    De belles années dont je pensais qui ne s'arrêteraient jamais.
    Du moins, c'est ce dont j'étais intimement persuadé. Mais évidemment, rien ne va jamais comme on l'espère, je crois que tout le monde le sais déjà.
    Moi par contre, je semblait l'ignorer. Tout comme le reste.
    Complètement incapable de voir la détresse de mon meilleur ami, lui qui souffrait en silence, qui ne disait rien en public, qui forçait un sourire pour ne pas éveiller les soupçons. Et moi, celui qui avait partagé presque toute sa vie, je n'avais rien vu.

    Pourtant, ce n'était pas faute de m'avoir envoyé moult signaux. Discrets, certes, mais nombreux. Des tentatives de rapprochement pour se faire épauler, quelques mots qui semblent bien anodins dans une phrase mais qui font tellement sens hors contexte.
    J'ai été complètement aveugle. Et la réalité me sauta en plein visage lorsqu'en m'invitant le plus normalement chez lui, j'assista à sa tentative de suicide. Je me rappelle maintenant avoir lu une étude comme quoi les femmes préféraient se donner la mort de façon non violente, du genre médicaments; tandis que la pendaison était le plus utilisé par les hommes.
    Il semblerait bien qu'il y ait un peu de vrai dans tout ça.

    Dans tout les cas, voir Aaron pendu de cette manière, gigotant encore, triste réflexe du corps humain suite à une pression autour du cou, les yeux écarquillées, sûrement de surprise de me voir ainsi en face de lui à un moment pareil, me glaça le sang.
    Je revois encore la scène comme si elle s'était passée hier. Moi, incapable de bouger. Et Aaron, luttant pour sa vie grâce au peu d'instinct de survit qu'il lui restait.
    Mon esprit avait beau avoir analysé la situation depuis le départ, ma conscience avait beau hurler à plein poumons, je ne pu bouger durant de longues secondes. Secondes précieuses qui engendrèrent les pires conséquences possibles.

    J'avais beau avoir fini par réagir, le faire sortir de là, avoir appelé les secours et tenté au mieux de le sauver, je ne pu le garder auprès de nous tous. Il avait finit dans le coma. Un long et interminable sommeil qui dura trois ans. Trois longues années ou les gens me regardaient comme un presque héro de l'avoir sauvé. Mais s'ils savaient. S'il savaient tous qu'en fait, c'était moi son tueur. Moi qui n'avait rien fait, alors que j'aurai pu le sauver; qu'il pourrait être à cet instant même à nos côtés en train de sourire et de dire d'un air léger que ce n'était qu'une erreur, une expérience un peu risquée.
    Mais non. Au lieu de ça, il était allongé dans ce lit d'hôpital, des tuyaux entrant et sortant de toute part de son corps, le maintenant avec peine en vie. Si l'on pouvait appeler ça une vie.

    On pourrait ce dire que ma vie ne pouvait être pire n'est-ce pas ? Et bien.. C'est bien mal la connaître, cette chienne de vie.
    Ma chute aux enfers commença quand ils finirent par le débrancher. J'avais 21 ans.
    Tout ces fils qui avaient maintenus le corps d'Aaron en vie, je me demande maintenant s'il ne me gardaient pas en bonne santé aussi.
    Je ne mangeais plus, ne dormais plus, ne vivait plus.
    Je me laissais lentement mourir, maintenant que "ma moitié" venait de partir.
    C'est vrai après tout, à quoi bon persister quand on a plus aucune raison de sa battre.

    L'ironie du sort eu raison de moi aussi et m'emporta, lentement, un voile noir m'enveloppant. Je dois avouer que c'était un sacré soulagement pour moi dans un sens ! Du moins, c'est ce que je croyais...


    - la joueuse -

    . Votre rythme de RP (minimum une fois tous les deux mois, sauf absence signalée) : Une fois par semaine minimum
    . La couleur que vous utilisez pour faire parler votre personnage ( le numéro / nom exact que vous mettez dans la balise ) : Jaune, #ff9900
    . Votre avatar : Lucas Till, il vient de google image
    . Êtes vous majeure ? Majeure, vaccinée et toutes ses dents !
    avatar
    Clarence Redstone
    Âme Perdue

    Date d'inscription : 31/07/2015
    Force : 2023
    Age : 25
    Messages : 13
    Localisation : Australie, Sydney

    Carte d'identité
    Nature: Hôte

    Re: [Test] Soren

    Message par Clarence Redstone le Lun 16 Mai - 19:56

    Arrow PA joué par Le Père des Exorcistes pour ce test

    Exclamation ATTENTION : propos violents et injurieux dans ce RP

    J'avais passé toute la nuit à bosser, persuadé que le rôle était fait pour moi. L'histoire de ce type, qui se battait pour réussir, et qui, venant de rien, arrivait au sommet. Je voulais que ce personnage parle de moi. Je voulais le même avenir. Alors j'arrivais sur le tournage relativement fatigué. Presque immédiatement, la fille qui m'avait obtenu le rendez-vous avec la directrice de casting vint à ma rencontre.

    " Hé, Clarence, c'est toi ? "

    Je tentais un sourire charmeur, histoire de faire oublier mon léger retard, et mes cernes.

    " Hé, salut ! Jenny, si je me souviens bien. Je suis attendu je crois. Je me suis un peu paumé en venant, désolé... "

    La blonde me scanna de la tête aux pieds, en mode terminator.

    " Ouais, ouais. Suis moi, tout le monde t'attend. On voudrait boucler les scènes d'Anton avant quinze heure. "

    Je haussais un sourcil. Boucler les scènes ?

    " Euh, je ne devais pas passer un casting normalement ? "

    La fille jeta un vague regard à son chrono pendu autour du cou, puis à sa montre. Elle avançait en direction de ce qui ressemblait à un salon de manoir. Sur le plateau, des types en costumes victoriens discutaient avec animation.

    " Pas le temps. T'es engagé. "
    " Comme ça là ? "

    Elle souffla.

    " Oui, comme ça. Si tu te sens pas à la hauteur, tu peux dégager. Au point où on en est ... "

    Je fis de mon mieux pour ne pas mal prendre ce qu'elle venait de me dire. Le tournage avait l'air compliqué. Et puis je devais être plus irritable qu'à l'habitude, vu que j'avais du dormir trois heures sur les deux jours qui venaient de passer.

    " Non, non, c'est bon. Je connais le texte de toute façon. "
    " En fait non. Tu ne joues pas Anton. Tu joues Karl, le jumeau. On va te briefer, t'auras pas grand chose à... "

    Je m'arrêtais net. Non. Hors de question que le rôle me passe sous le nez.

    " Quoi ? Non, non, je signe aucun autre rôle qu'Anton. Il me correspond complètement, j'ai bossé pour ce rôle ! Je sais que je peux tout déchirer, je... "

    Elle me coupa avec un signe de la main.

    " Comme je viens de le dire, si ça ne te va pas, les portes du studio sont ouvertes. "

    Le sol s'effondrait sous mes pieds et j'étais incapable de bouger. Qu'est ce qu'il venait de se passer ? Une vague migraine commençait à se pointer. Docilement, je suivais Jenny jusqu'aux deux types qui s'engueulaient.

    " Tu es vraiment ... Rah, laisse tomber, ça sert à rien de parler avec toi. "
    " Bon les gars, calmez vous. Notre nouveau Karl est là, on va avancer. "

    Un mec qui me ressemblait suffisamment pour passer pour un frère se tourna vers moi.

    " Ah, ouais. Genial, plus vite on a fini, plus vite je me barre. Je supporte pas ce gros c... "
    " Hé, ta gueule ! "

    Je restai figé. L'ambiance avait l'air au top ... Si j'avais bien compris, le type en bleu - celui avec ma gueule - devait jouer mon rôle, Anton. Et l'autre ... Je passais le scénario dans ma tête. Quelque chose me fit espérer qu'il joue Eric. Dans le passage qu'on m'avait donné à apprendre, les spectateurs allaient enfin apprendre qui étaient les deux "amants maudits" dont l'héroïne parlait depuis trois saisons. Si ces deux là ne se supportaient pas, j'avais ma chance pour demander le rôle. Quelque chose me disait qu'ils n'avaient ni l'un, ni l'autre, envie de s'embrasser face caméra.

    " J'm'appelle Clarence. " je lançai pour détourner leur attention. " J'ai aucune envie de jouer Karl. "

    Jenny me lança un regard noir, et ouvrit la bouche pour parler.

    " Tu joues Eric ? " je demandai à l'autre type.

    Il croisa les bras et baissa les yeux en marmonnant. J'avais ma réponse.

    " Anton ... "
    " Jules. Je m'appelles Jules. "
    " Jules, si ça te va, on change les rôles. J'ai bossé pour Anton. Karl a très peu de scènes avec Eric. Tu seras pas obligé de croiser sa tête de con si tu veux pas. "

    Le "Eric" se racla la gorge. Jenny arrêta de respirer une seconde, reportant son attention sur la réaction de Jules. Il sembla se détendre d'un seul coup.

    " Ben voilà un type qu'à d'l'idée, " il pointa un doigt accusateur vers la blonde, " une super idée, en plus. Tu vois c'est ton boulot ça Jenny. Quand je te demande de trouver une solution, tu me trouves une solution. T'as de la chance. Ce gamin à de l'idée, heureusement, sinon je me barrais. Je te jure que je me barrais. "

    Elle leva les mains en guise de soumission. Elle soupira, fit deux signes à des mecs un peu plus loins, puis souffla:

    " Parfait, parfait. Changez-vous. "

    Je repartais, victorieux, en direction du coin aménagé pour les costumes. Mon jumeau de tournage était sur mes talons.

    " Merci, mec. Je t'en dois une. Je te jure, ce type en tient une couche. Bonne chance, d'ailleurs. "

    Je jetais une regard par dessus mon épaule. Le type en question avait comme qui dirait disparu.

    " C'est quoi son nom ? "
    " Robb. "

    Je hochais simplement la tête.

    On m'avait maquillé, coiffé, habillé, et j'avais même répété vite fait avec Jules. J'étais prêt. Encore quelques pas, et j'entrerais dans l'histoire de cette série à succès. J'allais devenir une figure importante pour les prochaines saisons.

    " Et... Action ! "

    Le plateau était plongé dans le noir. Je sentis l'adrénaline monter en moi, pulser dans mes veines. J'étais né pour ce rôle.

    " Il y a quelqu'un ? "

    Je poussais la porte derrière laquelle j'attendais. Plus bas, au pied des escaliers, "Eric" cherchait quelqu'un.

    " Je suis là. "

    Il leva les yeux vers moi.

    " Anton ... Tu ... "

    Doucement, je refermais la porte. Ce qui était vraiment excitant, c'est que ce qu'il m'arrivait était totalement inédit. Je n'avais jamais vu ça: jouer une scène direct, sans même répéter, ou même passer de casting. Je voulais être génial.

    " Je sais. Laisse moi. "
    " Tu devrais être allongé. Kiera t'a dit... "
    " Je m'en fou complètement de ce qu'elle peut bien avoir dit ! "

    Kiera. L'héroïne en question, supposément l'amie d'Anton depuis déjà plusieurs siècles. Si seulement les spectateurs avaient la moindre idée du retournement de situation qui allait se produire, juste avec les révélations des deux amants ...

    " Si tu crois que je vais faire tout ce qu'elle me demande ... Ca fait déjà un siècle que je joue les gentils petits chiens. Non, Eric. Cette fois je ne ... "

    Un vertige me fit perdre l'équilibre. Sonné, je titubai en avant, me retenant de justesse au balcon forgé des escaliers. Pensant à une proposition de jeu, ma réplique s'avança à son tour.

    " Anton ? "
    " Ca va, ça va, " je soufflais avant de reprendre mon texte, " Je ... Cette fois, je ne lui ferais pas le plaisir de ... "

    Nouveau malaise. Je manquai presque de m'affaisser sur les premières marches.

    " De faire ce que ... "

    Je tombai. Robb se jeta en avant pour me retenir.

    " Anton, assied toi. "

    Parfait. Ca passait pour du "fait exprès"... Mais moi, ça commençait à sérieusement m'inquiéter. Je relevais les yeux. J'avais beau savoir que le plateau été plongé dans le noir, je trouvais que le flou qui commençait à voiler mes yeux était relativement anormal.

    " Je ne lui ferais pas le plaisir de rester là sans rien faire ... " je terminai dans un souffle.
    " Tu tiens à peine sur tes jambes. Tu n'es pas de taille. Tu ne peux rien contre son pouvoir. "
    " De toute façon, je suis enfermé ici. Interdit de lumière, et de chaleur ... Privé de ... "

    Mon coeur se serra. Ma migraine était de plus en plus forte. J'avais envie de vomir. Robb me serra contre lui.

    " Tu n'es privé de rien. "
    " Parce qu'elle a daigné t'enfermer avec moi, tu dis merci ? Elle nous a fait une jolie prison, c'est vrai. "

    Heureusement que je connaissais mon texte sur le bout des doigts. Et que la scène était bientôt terminée. Je devais seulement me lever, lâcher une dernière phrase cinglante, et sortir de façon théâtrale. Je pouvais le faire. Mais quand mon partenaire me lâcha pour me laisser balancer ma réplique, je sursautais, et fit un bond sur le canapé. Une dague noire pendait au dessus de sa tête. Je jetais un regard effrayé autour de moi. Mais c'est quoi ça ?!

    " Quoi ? Qu'est-ce qu'il y a ? " s'inquiéta Robb, qui ne s'attendait pas à cette réaction en jeu.

    Dans ses yeux, je compris que c'était à moi qu'il demandait, et non à mon personnage. Je regardais vers Jenny. Elle avait l'air captivée. La femme en rouge à ses côtés arborait un air satisfait.

    " Rien... Rien... "

    Surement la directrice de casting. Ils pensaient tous que je jouais. Tous, mais pas Robb.

    " Aaron ? "

    La voix avait résonné dans ma tête. Je me levais d'un seul coup. Cette fois, je flippais sérieusement.

    " Eric j'ai ... Ca suffit, je ne la laisserais plus me torturer comme ça. Jouer avec mes ... " Je fermais les yeux très fort, " Avec ma tête ! "

    Et c'était parti pour une sortie dans les règles de l'art.

    " Je vais la détruire. " J'ouvris les yeux, et plongeait un regard déterminé dans celui de Robb, qui ne semblait pas rassurer pour autant de me voir reprendre la scène. " Je vais sortir de ce maudit château, et je vais la retrouver. Je vais lui faire payer ce qu'elle m'a fait. Ce qu'elle nous a fait. Je te le promet. Sur la mémoire de mon frère, je te le jure. "

    La tête embrumée, je me tournais, et en quelques pas je quittais le plateau.

    J'eu seulement le temps d'entendre " COUPEZ ! C'est dans la boîte, " et je m'effondrai au sol, inconscient.
    avatar
    Soren
    Âme Perdue

    Date d'inscription : 10/05/2016
    Force : 2069
    Messages : 16

    Carte d'identité
    Nature: Parasite

    Re: [Test] Soren

    Message par Soren le Lun 30 Mai - 15:38

    Un dernier soupir. Une dernière pensée envers mon ami Aaron. Voilà à quelques choses près à quoi ressemblait mon départ pour l'au delà.
    Un départ paisible, un peu trop attendu contrairement à mes autres camarades humains.
    Peut être espérais-je un quelconque réconfort, une certaine rédemption pour ce que j'avais fait; ou bien encore retrouver Aaron dans ce que les croyants appellent "paradis", afin de m'excuser et plaider son pardon.

    Pourtant, malgré toutes mes espérances, cette fameuse lumière au bout du tunnel dont les miraculés parlent tant n'arriva pas.
    Et ce n'était pas faute d'attendre ! Du moins, c'est ce que je croyais. Dénué de tout sens, de tout repère, je n'étais pas moins qu'un flot de pensées et de réflexion errant dans... Le noir. Un noir infini et profond.

    J'aurai pu paniquer, me mettre à crier ou bien pleurer. Mais à croire que le sort s'acharnait sur moi, on m'avait aussi retirer les sentiments.

    J'étais donc dorénavant confronté avec moi-même dans un lieu inconnu qui ne semblait pas avoir de forme, de fin ou même de texture. Complètement seul avec mes idées noires, mes fautes, et ce destin qui semblait prendre un malin plaisir à se jouer de moi.

    Et, dans ce qui m'a semblé être des jours, voir des mois, quelque chose d'intriguant se passa.
    Cela commença par une espèce de flash, un peu aveuglant au départ. Puis enfin des images : une femme blonde, de dos, avec les cheveux attachées. Elle portait un T-shirt et semblait tenir un calepin. De plus, elle semblait porter quelque chose à son cou mais mon angle de vue ne me permettait pas de savoir de quoi il pouvait s'agir.
    Pour ce qui concernait le décors de l'image, c'était assez hétérogène. On aurait dit une espèce d'immense hangars parsemé de décors en tout genre. Enfin, surtout des décors type époque victorienne, chargés de motifs et de meubles transpirants la richesse.
    Les gens aussi étaient bien différents, soit habillés de la même manière que la fille à la queue de cheval, soit ensevelis sous d'épaisses couches de vêtements et froufrous en tout genre.

    Après réflexion, tout cela ressemblait fortement à un tournage de cinéma, comme on pouvait en voir dans les émissions télé.
    Pourquoi voyais-je une chose comme ça à un moment pareil ? Etant donne qu'en plus je ne me rappelait aucunement d'avoir pu un jour mettre les pieds dans un tel lieux, et encore moins côtoyer des gens habillés d'une telle manière.

    Soudain, tout commença à se voiler, l'image disparaissant de plus en plus à chaque seconde.
    Je ne comprenais pas. Je ne comprenais plus. C'était à devenir fou ! Malgré le fait que cette vision n'avait rien de banale, je ne pouvais pas me résoudre à la laisser s'envoler comme ça sans rien faire. A l'heure actuelle, c'était bien la seule chose à laquelle je pouvais me raccrocher.
    C'est donc dans un effort surhumain, et sans trop savoir comment, que je tenta désespérément de faire rester cette image mouvante avec moi.
    En vain.
    Les couleurs s'effacèrent, les formes se floutèrent, et peu à peu, le noir reprit sa place en grand maître des lieux.
    Voilà que je me retrouvais à nouveau seul dans cette immensité oppressante.
    J'avais envie de crier, de hurler. Je ne voulais plus subir ça. Cette mort était bien pire que l'enfer !

    Comme si ma plainte silencieuse avait été entendue par un quelconque être supérieur, un miracle se produisit. Certes, l'image n'était toujours pas revenu à mon grand désarroi, mais... je pouvais entendre et sentir ! Une multitudes de sons et odeurs me parvenaient sans que j'arrive à mettre un nom sur chacun d'entre eux.
    Néanmoins, parmi toute cette cacophonie de sensation, je discernais quelques bribes de paroles :

    "Pas de taille.... rien ... Qu'est-ce qu'..."

    La voix qui me semblait-il, chuchotait ce mots me rappelait étrangement celle de mon meilleur ami.
    Comme un appel, ce son, ces mots, me donnèrent de la force. Une force incommensurable qui me permis de prononcer un nom. Un seul.

    "Aaron ?"

    Puis, juste après, tout disparut. Ma cage obscure m'enferma à nouveau, m'empêchant de pouvoir accomplir quoi que ce soit.
    Tout ça... Ce qui venait de se passer... Était-ce réel ? Venais-je juste de rêver, alors que ce n'était pas arrivé depuis longtemps ?

    Mais au moins... J'étais sûr d'une chose. Ce qui m'entourait n'était pas complètement hermétique et je comptais bien sortir à la moindre faille que je trouverai.
    Je pouvais être très téméraire lorsque je le voulais, surtout lorsque j'avais un but en tête.
    avatar
    Ky
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 24/04/2015
    Force : 104004
    Age : 21
    Messages : 66

    Carte d'identité
    Nature:

    Re: [Test] Soren

    Message par Ky le Dim 19 Juin - 13:48

    Ky secoua la manche de sa veste avec exaspération comme pour en chasser la fumée. Le tissu se reformait comme il le voulait, mais qu'est-ce que ça pouvait l'énerver! Il fallait toujours qu'il y en ait un qui essaie de le brûler. Toujours. Bon, un peu moins que pendant le Moyen-Âge. Mais suffisamment pour qu'il en soit particulièrement énervé. Le brûler ! Lui ! Alors que qu'il venait aider ces petits crétins! Et même si ce n'était pas grand chose, ça l'énervait d'avoir à reconstruire ses vêtements. Il préférait quand c'était avec un couteau, ou une balle. Il n'y avait pas beaucoup à recréer. Mais quand on le brûlait... Il ne fallait que quelques secondes à ses vêtements pour s'enflammer. Son corps, bien sûr, était intact, mais ses vêtements, qui étaient en tissu, eux, moins . Bon, en le voyant se dresser sans émotion vêtu de flammes, ces imbéciles avaient au moins le mérite de fuir sans demander leur reste. Mais après, il n'avait plus qu'à attendre que la reconstruction se produire, et ça, il détestait.

     Parce qu'il n'avait absolument pas le temps. Déjà, il avait un autre rendez-vous. Et c'est pourquoi il marchait à grand pas alors que ses vêtements fumaient encore un peu, sans se soucier des visages intrigués qu'il déclenchait. Il s'était téléporté, évidemment, mais pas complètement à proximité de sa prochaine cible. Il préférait que le reste de l'incendie se dissipe avant qu'il ne prenne contact. Au cas où ça lui donnerait de mauvaises idées...

     Quelques mètres encore, et Ky s'arrêta. Il y avait plusieurs portes dans le grand couloir blanc. Mais il connaissait le numéro. Il frappa à la porte. Puis, sans attendre la réponse, il appuya doucement sur la poignée, poussa la porte, et entra.

    - Hng …

    Ky ne jeta pas un regard dans la direction du bruit, les yeux sur sa montre. Parfait. Juste à l'heure. Enfin il releva la tête.

    Dans le lit d'hôpital , une perfusion insérée dans le bras, un jeune homme le regardait. Il était très pâle. Ky hocha la tête avec un sourire réconfortant,

    -  Bonjour, Clarence. Comment vas-tu?

    - Comment je vais ? A votre avis ? C'est vous, le médecin. Vous devriez le savoir non ?

    Le sarcasme du jeune homme s'effaça rapidement tandis qu'il se redressait dans son lit pour s'asseoir. Avec un air plus sérieux, il demanda :
    - Alors... vous savez, maintenant ?

    Ky soupira.

    - Eh bien …

    - Parce que j'ai du boulot à rattraper, le coupa Clarence avec humeur, et je ne comprends pas pourquoi je suis coincé ici alors que je me suis juste évanoui quelques minutes. Je me sens déjà mieux, tenez.

    Et il croisa les bras en signe de défi. Ky haussa les épaules et jeta un regard à la feuille de constantes accrochée au lit. Effectivement, il allait mieux.

    - C'est vrai. Tu pourras sortir bientôt, confirma-t-il.

     Il vit que le garçon se calmait un peu. Mais il fronça les sourcils.

    - Vous ne savez pas ce que j'ai. Comment je fais si ça recommence ?

     Ah. Ky soupira, et dévisagea pensivement son interlocuteur. C'était une belle occasion mais il n'était pas sûr que ce soit une bonne idée de la saisir. Clarence n'avait pas l'air mauvais, mais il percevait sa défiance dans les probabilités. Il n'était pas prêt à le prendre au sérieux

     C'est vrai que le rôle de Ky était seulement de délivrer les messages, et tant pis s'ils étaient entendus ou non, mais il aimait le travail bien fait. Après tout, il était le seul à pouvoir faire ça, et s'il ratait, ces âmes seraient peut-être toujours blessées quand une nouvelle réincarnation arrivait. Finalement, cela lui faisait un souci professionnel de plus dans son emploi du temps surchargé et c'était tout ce dont il n'avait pas besoin en ce moment.

     Il s'avança lentement vers le lit, sans chercher à cacher son air préoccupé. Ce Clarence était définitivement un Difficile de toute façon. Les probabilités le montraient. Il ne servait à rien d'attendre. Il percerait rapidement son petit jeu s'il se faisait passer pour un simple médecin plus longtemps.

    - En fait... Il n'y a pas de « si » . Nous savons que ça va recommencer .

     Clarence ne répondit rien mais Ky sentit bien son exaspération.

    - Pourquoi ? Finit-il par demander d'une voix mesurée. C'est grave ? Ajouta-t-il après un temps.

    - Tu n'es pas malade, répondit Ky. C'est autre chose.

    - Autre … Un handicap ?

     Le jeune homme fronçait les sourcils en scrutant le visage de Ky comme si la réponse à ses questions s'y trouvait.

    - Non plus. Les gens appellent souvent ça une malédiction. Moi je dirais plus... Un partage.

     Clarence ouvrit la bouche mais n'ajouta rien. Puis son regard quitta l'étrange médecin pour se poser sur la porte :

    - C'est une blague, c'est ça ? Lâcha-t-il finalement.

     Il croisa les bras et revint à Ky.

    - Une caméra cachée... ? Et c'est quoi le but ? Me faire croire que … Que quoi ? Que je suis pas malade et que je peux rentrer chez moi ? Très drôle.

     Un sourire moqueur étira ses lèvres.

    - N'empêche, qu'on vous paie pour faire une stupide blague... Vous feriez mieux d'abandonner la carrière d'acteur. Quoique... Vous n'en avez pas, non ?

     Ky sourit à son tour.

    - Effectivement. Je ne suis pas un acteur.

     Clarence secoua la tête puis souffla, l'air résigné.

    - C'est ça. Tu sais quoi mon vieux ? Je pense qu'ils te donneront ton chèque quand même. Allez, casse-toi.

     Ky haussa les épaules.

    - Si tu penses que c'est une blague, qui aurait pu te la faire ?

    - Je sais pas, grogna son interlocuteur à présent irrité. Jouer aux devinettes est dans ton contrat ?

    - Oh, allez, dit Ky en s'approchant du garçon. Ca pourrait être …

     Alors il perdit un peu de sa haute taille, tandis que son visage ridé rajeunissait et devenait un autre, que des cheveux blonds poussaient à la place des mèches brunes qu'il abordait juste avant. Sa blouse blanche disparut, et il se retrouva en jean et tee-shirt. Une tenue pas tout à fait convenable pour un médecin en plein travail, mais parfaite pour le jeune adulte qui se tenait à présent devant le lit d'hôpital, tout sourire. Anthony, un garçon du cours de théâtre avec qui Clarence était plus ou moins ami, d'après les probabilités.

    - Ça pourrait être moi, dit Ky de sa nouvelle voix, moins grave et plus enjouée. J'aime ce genre de truc, tu me connais.

     Il passa une main dans ses cheveux pensivement, exactement comme le vrai Anthony l'aurait fait.

    - Mais c'est peut-être un peut trop chelou pour rire, là. Tu l'as dit, c'est même pas drôle, en plus. Et si...C'était vraiment pas une blague ?  

     Les yeux de Clarence s'étaient écarquillés et ses mains étaient crispées sur les bords du lit. Ky était plutôt satisfait, cependant : pas d'évanouissement, comme prévu. Et  à présent, il sentait qu'il avait obtenu l'attention du garçon.

     Qui finit par revenir de sa surprise suffisamment pour bégayer :

    - Mais... Mais... Comment ?!

     Il avança sa main vers le bras de Ky. Mais quand il l'effleura, il l'éloigna immédiatement avec un tremblement horrifié, comme s'il s'était brûlé.

    - Merde, balbutia-t-il. Merde merde merde .

     Il fixait sa main des yeux, comme s'il s'attendait à y voir une trace, une marque, quelque chose. Ky attendait patiemment qu'il soit prêt à l'écouter. Mais quand Clarence releva les yeux vers lui, il abordait à nouveau un air soupçonneux.

    - Attends. Tu t'es juste déguisé, c'est ça ? Je vois. Je sais pas comment t'as fait, mais c'est impossible que...

     Ky soupira. Bon. Toujours pas prêt, finalement.

    - Si c'était impossible, est-ce que je pourrais faire... Ça ?

     Il changea de nouveau . Cette fois, il perdit quelques bons centimètres, ses cheveux poussèrent énormément et bientôt une jeune femme brune, vêtue d'une robe fin de siècle observait le patient, une main sur la hanche. Une ex-partenaire de tournage.

     Clarence sursauta et faillit tomber de son lit. Il reprit ses esprits immédiatement, mais il ramena ses jambes vers le bord du lit. Prêt à fuir.

     Ky s'assit tranquillement sur le fauteuil à côté du lui , croisant élégamment les jambes sous sa robe.

    - Ce n'est pas une blague, insista-t-il. Et si tu trouves que ce que je peux faire est effrayant , alors tu ferais mieux de m'écouter sérieusement. Parce qu'une chose « impossible » comme celles-ci... C'est ce qui t'arrive.

    Et il commença à lui expliquer ce qu'étaient les Âmes Perdues .
     

    hrp:
    Toutes mes excuses pour ce retard ^^ » …
    Ce n'est pas habituel. La prochaine fois je serais plus rapide (o)/
    avatar
    Clarence Redstone
    Âme Perdue

    Date d'inscription : 31/07/2015
    Force : 2023
    Age : 25
    Messages : 13
    Localisation : Australie, Sydney

    Carte d'identité
    Nature: Hôte

    Re: [Test] Soren

    Message par Clarence Redstone le Dim 26 Juin - 21:45

    Arrow PA joué par Le Père des Exorcistes pour ce test



    C’était complètement dingue cette histoire. Est-ce que je venais de le voir se … transformer ? Non. Je devais rêver. Je devais… Il s’était encore transformé. Ou elle ? C’était quoi ça ? Non. Non. Je devais être en pleine hallucination. Oui, voilà. J’hallucinais complet.

    Bordel c’est plus grave que ce que je pensais…

    Je ne savais pas comment réagir. Pas du tout.

    Et il commença à m’expliquer ce qu’étaient les âmes perdues.

    J’avais l’impression de devenir digue. Ca ne pouvait pas être réel. Ca ne pouvait pas être possible. Est-ce qu’il y a quelque chose dans ma tête ? Cette idée ne me plaisait pas du tout.

    Alors comme ça, il y avait quelqu'un, qui avait blessé une âme - mon âme - et son esprit, celui dans ma tête, s'y était accroché. Je devait soigner mon âme pour le faire disparaître, ou disparaître moi; et puis il y avait ces types, les exorcistes, qui voudraient me tuer. Quoi ?!

    Je ne pigeais rien. Rien du tout. Et pour ne rien arranger, j'avais ce maudit mal de crâne qui tapait sur mes nerfs.

    " Comment j'peux être certain qu'vous m'faites pas une blague ? "

    Je savais, au fond, que cette histoire complètement abracadabrante était, quelque part, réelle. Je ne comprenais seulement pas à quel point. C'était un peu abstrait tout ça. Et puis il y avait des termes bizarres ...

    " Attendez, vous dites que je vais avoir des visions c'est ça ? Comme dans le désert, des mirages ? "

    Je m'agitais sur le lit.

    " Ca fait mal, de 'voir' ? Et l'autre esprit là, je vais pouvoir lui parler quand ? Vous allez rester avec moi, hein, le temps que ça passe ? J'veux pas rester seul. Vous restez avec toutes les ... Attendez. Les Âmes Perdues c'est ça ? Vous parlez à tout le monde ? Non parce que ça doit vous faire un sacré boulot... Personne vous aide ? Vous devriez vous reposer. Le repos c'est important. Restez avec moi. Je pourrais vous aider, moi, si vous voulez. Vous croyez que je vais y arriver ? "

    Et voilà. J'étais complètement stressé. Et comme chaque fois que j'angoissais un peu trop, je me mettais à parler sans pause. Je posais trop de question à la seconde pour qu'il - ou elle, allez savoir - puisse répondre. Mais c'était plus fort que moi.

    " Et puis vous êtes qui, d'abord ? " je finis par lâcher, à bout de souffle.
    avatar
    Soren
    Âme Perdue

    Date d'inscription : 10/05/2016
    Force : 2069
    Messages : 16

    Carte d'identité
    Nature: Parasite

    Re: [Test] Soren

    Message par Soren le Jeu 30 Juin - 16:52

    Exclamation ATTENTION : Propos un tantinet vulgaires sur la fin


    Je me retrouvais à nouveau coupé de tout. Dans ce vide immense, dénué de toute sensation, coupé de tout les sens qui avaient pu m'être accordés lorsque j'étais encore... vivant.
    Vivant. L'étais-je encore à l'heure actuelle ? Moi qui avais l'impression de pouvoir penser correctement, moi qui avait cru entrevoir une partie du monde que j'avais cru quitter; mais qui en même temps ne pouvais ressentir quoi que ce soit, qui ne pouvais rien faire d'autre que d'attendre en vain une fin à ma situation, qui ne pouvait rien faire...

    Non ! Il ne fallait pas que je me laisse aller au désespoir comme ça. J'avais eu la preuve que je n'étais pas complètement démuni face à cette situation !

    Réunissant toute ma volonté, je tenta de me sortir de ce pétrin. De quelle manière ? Je n'en avais aucune idée. Mais j'y pensais fort, très fort, peut-être un peu trop d'ailleurs.
    Mais à mon grand désarrois, rien ne se passa. Quelle déception... J'étais pourtant persuadé que j'avais la possibilité d-...

    Soudain je me tue. Même si au départ je ne parlais pas vraiment puisque je n'avais plus de bouche et que.. Bref ! Le silence quoi.
    En effet, on pouvait dire que mes efforts désespérés venaient enfin de me récompenser puisque la même sensation qu'il m'était arrivée refis surface.
    Un à un, je recouvrais mes sens.
    Tout d'abord l'odorat : des relents de chloroforme me parvenaient, masquant tout autre odeur tellement c'était fort. Vint ensuite le tour du goût, rien de bien étrange hormis une bouche sèche. Puis Le toucher : à ce que je pouvais sentir sous mes doigts, je devais être sur un lit composé uniquement d'un drap sur le dessus.
    Au tour de l'ouïe : un brouhaha sourd se faisait entendre au loin, surtout des bruits de pas; suivit d'une phrase que j'eu du mal à discerner "Et puis vous êtes qui, d'abord ?".
    Et enfin, l'essentiel pour me repérer, la vue.
    A ce que je pouvais apercevoir, une jeune et grande femme brune déguisée avec pour thème le siècle dernier se tenait devant moi, mains sur les hanches.

    Par déduction, il devait s'agir de la personne qui venait de me poser la question; et, croyant de plus en plus fermement que tout ce que j'avais vécu jusqu'à présent n'était en fait qu'un mauvais rêve, je répondis presque aussitôt.

    - Je suis Soren... Mais vous, vous êtes qui ? Où est-ce que je suis ?


    Pourtant, à mon grand étonnement, aucun son ne sorti de ma bouche. Ce qui était bizarre puisqu'en temps normal, quand on parle ça fait du bruit.
    Mais chose plus flippante, ma main vint se poser sur mon visage. Toute seule. Sans que je n'ai fait quoi que ce soit.

    Wait.. What ?

    MON CORPS BOUGEAIT TOUT SEUL !? J'étais possédé !! Alerte rouge qu'on appelle les Gosts busters !

    Face à cette action qui commença sérieusement à me faire très peur, je sorti à nouveau :

    - Putin de merde, c'est quoi ce bordel....? D:

    Là encore, le silence régnait en maître, ce qui n'arrangeait pas du tout mon self contrôle qui perdait très vite de sa superbe.
    Non mais sérieusement, je nageais en plein cauchemar !
    avatar
    Ky
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 24/04/2015
    Force : 104004
    Age : 21
    Messages : 66

    Carte d'identité
    Nature:

    Re: [Test] Soren

    Message par Ky le Ven 1 Juil - 17:58

    Ky attendit que l'avalanche de question passe. Les gens qui faisaient ça ne le laissaient jamais parler, de toute façon. Il fallait mieux attendre qu'ils aient finis.

     Quand Clarence lui demanda de l'aide, il détourna les yeux. Zut. Celui-là, ce serait difficile de s'en débarrasser. Et bien sûr, il était dans un lieu public, ce qui rendait sa fuite encore plus difficile. Un seul cri du malade, et des personnes entreraient... Bien sûr, il pourrait toujours se changer en vapeur ou autre chose, mais s'ils le voyaient disparaître, ce serait embêtant. Il ne tenait pas à ce que les humains apprennent son existence. Les âmes non plus. Comment allait-il faire ? Bon, il n'était pas démuni, mais il allait devoir faire attention à partir de maintenant. Il réfléchit tout en écoutant distraitement les questions se poursuivre, avant de s'arrêter.

    - Qui je suis, répéta-t-il finalement, n'a aucune importance. Tout ce qui compte c'est...

     Mais le jeune homme réagit étrangement : tout d'un coup il inspira brusquement et ses yeux s'écarquillèrent. Surpris. Par quoi ? Ky était sûr que ce n'était pas par ses paroles. Il fronça les sourcils.

    - Qu'est-ce qu'il t’arrive ? Demanda-t-il.

     Sauf que Clarence ne l'écoutait pas. Le regard perdu dans le vide, les yeux toujours grand ouvert, il avait l'air perdu dans ses pensées. Mais il ne l'est pas, n'est-ce pas ? Ky sentit la lassitude monter en lui. Ça allait être une longue journée. Une très longue journée. Il croisa les bras en soupirant.

     Pendant ce temps, e garçon avait lever sa main devant lui, et l'avait posée sur son visage, comme il l'avait fait sur son bras tout à l'heure. Doutant. Et puis, très vite, comprenant. Alors il cligna des yeux, baissa un visage incrédule vers sa main, avant de revenir à Ky . Celui-ci hocha la tête, résigné.

    - Oui, Clarence, dit-il. Quelqu'un a parlé dans ta tête. Ce n'est pas hallucination. C'est ton parasite.

     Et je vais devoir le gérer lui-aussi , pensa-t-il sombrement.

     Lui, et la deuxième crise.

     Il allait devoir reporter son prochain rendez-vous.

     Il sentit la pierre pulser dans sa poitrine. Elle avait raison. Il avait besoin d'aide.

     D'ailleurs...

    - Au fait, maintenant que ça t'arrive. Peux-tu m'expliquer ce que tu ressens ? C'est ça, la « vision ». C'est le message que ton âme t'envoie en ce moment-même. Et j'aurais besoin de le connaître.
    avatar
    Clarence Redstone
    Âme Perdue

    Date d'inscription : 31/07/2015
    Force : 2023
    Age : 25
    Messages : 13
    Localisation : Australie, Sydney

    Carte d'identité
    Nature: Hôte

    Re: [Test] Soren

    Message par Clarence Redstone le Ven 22 Juil - 22:51

    Arrow PA joué par le Père des Exorcistes pour ce test


    Exclamation ATTENTION : Propos grossiers

    " Ce que je ressens ? Mais je flippe, putain ! Je flippe grave ! Y a une voix dans ma tête ! Si j'suis pas barge, c'en est franchement pas loin. "

    Mes pensées volaient en tourbillon dans ma tête. Et c'était comme si quelque chose les ... respirait. Pas un son ne sortait de mes lèvres, pas un mouvement de mon corps. J'étais bloqué. Complètement. Soren ? J'avais bien entendu ça ? Hein ? Putain, le délire. L'autre transformers me regardait avec un air de savant fou. Je n'étais pas certain de devoir me concentrer sur lui ou sur le truc qui avait parlé.

    " Je ... C'est que ... "

    Je détestais ça. Ne rien comprendre. Ne rien pouvoir faire. La panique me noua la gorge.

    " Faites quelque chose, pitié ! Je peux vous aider, je ferais tout ce que vous voudrez, mais enlevez-le de ma tête ! "

    Je couinais. Sans pouvoir me retenir. Sans honte. Un peu plus et je me pissais dessus ... Il fallait que je me calme. Il fallait que ce type accepte de m'aider. Sérieusement.

    " Je vois... Je vois... "

    Je voulais être captivant.

    " Je vois rien du tout ! Et ça me parle même plus ! " je m'agitais sur mon matelas en couinant de plus belle.

    Mais qu'est ce qu'il va m'arriver ?!
    avatar
    Soren
    Âme Perdue

    Date d'inscription : 10/05/2016
    Force : 2069
    Messages : 16

    Carte d'identité
    Nature: Parasite

    Re: [Test] Soren

    Message par Soren le Dim 24 Juil - 22:59

    Exclamation Propos vulgaires


    Malgré sa petite péripétie qui avait des allures de film de science-fiction, Soren ne pouvait même pas prendre le temps d'éluder la question de "c'est quoi ce schmilblick ?!", que voilà que la conversation (auquel il assistait de toute évidence) continuait sans qu'on se soucis de lui.

    Mais tout ça, le pauvre esprit qu'il était à présent n'arrivait pas à suivre le flot de parole que deux personnes semblaient s'échanger. Il ne parvenait seulement qu'à discerner quelques bribes, et encore...
    En effet, un flot de pensées inconnues et différentes des siennes venait parasiter sa tête.

    Complètement prit de court, ne sachant pas d'où cela pouvait provenir, il ne faisait que subir et amasser ces doutes, ces peurs, ces interrogations qui n'étaient même pas les siennes. Comme si on tentait de lui greffer de force une personnalité, un être différent de lui.
    Bonjour la schizophrénie...

    Et comme si ce n'était pas assez, un flot de sensations et de sentiments paniqués vinrent presque l'emporter, voir même l'effacer de ce que lui-même pouvait ressentir. Il se sentit soudain bien impuissant d'un seul coup.  

    Avec tout ça, Soren n'avait pas pu dire quoi que ce soit, ni même avoir la possibilité de réagir. Mais là... Là... C'était bien trop pour lui qui ne faisait que subir cette "intrusion" et cette situation depuis bien trop longtemps. Il fallait que cela cesse, il avait besoin de temps et de silence pour comprendre, ou tout du moins analyser un minimum le merdier dans lequel il se trouvait.

    Du coup, agacé, désemparé et surtout sûrement tout aussi paniqué qu'une des personnes dans la pièce (à moins que ce que soit les sentiments de celui-ci qui avaient une influence certaine sur lui), il finit par hurler dans sa langue natale, espérant sincèrement avoir un petit effet escompté.

    - Hold kæft*!

    Soudain, tout ce tut. Du moins, pour une bonne partie des personnes présentes dans la pièce. Plus de pleures, plus de plainte, plus de phrases en pagaille.. Et surtout, Soren n'était plus envahit par tous ces sentiments qui n'était pas les siens. Du moins... Il les sentait toujours, il ne pouvait pas s'en défaire apparemment, mais par contre, toute cette détresse avait fait place à une espèce de... Surprise ?
    C'était, dans tout les cas, bien plus agréable à supporter.

    - ... Ça suffit. Stop...



    *La ferme !
    avatar
    Ky
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 24/04/2015
    Force : 104004
    Age : 21
    Messages : 66

    Carte d'identité
    Nature:

    Re: [Test] Soren

    Message par Ky le Mar 26 Juil - 23:07

    Rien ? Ky fronça les sourcils. Qu'est-ce que ça voulait dire? Le garçon ne pouvait pas déjà entendre rien.

     Que sa vision ne se soit pas déclenchée, ça, c'était normal. Si certaines étaient permanentes, beaucoup se réveillaient uniquement face à quelque chose de particulier. Quand le jeune homme s'était évanoui, il se trouvait sur un tournage et il venait de jouer un rôle sous des projecteurs aveuglants. A présent il était allongé dans une chambre d'hôpital silencieuse et froide. C'était probablement dans ces différences que se cachait le déclencheur.

     Mais que la crise soit déjà terminée... Ça, c'était normalement impossible. Ky ne comprenait pas. Il scruta le visage affolé de son interlocuteur à la recherche d'un mensonge. Mais il fut bien en peine de distinguer quoi que ce soit dans ces traits hallucinés. Les probabilités lui confirmaient que sa peur était réelle. Il n'avait aucune raison de lui cacher quelque chose, de toute façon. Mais alors... Comment...?

     Il choisit de dissimuler son étonnement.Inutile d'effrayer plus l'individu qui lui faisait face. Il devait commencer par le calmer.

    - Je ne peux pas t'enlever cette personne de la tête, dit-il doucement. Mais tu pourras le faire. Ne t'inquiète pas. Et il existe aussi des moyens de l'éloigner de ton esprit, du moins pour un temps, avant que tu ne l'aies fait partir pour toujours. En se concentrant, il est possible de construire une barrière qui le maintiendra à l'écart...

     Bien sûr! L'autre n'avait peut-être pas disparu: il y avait aussi la barrière. C'était proprement incroyable qu'un parasite tout juste réveillé puisse maîtriser les choses aussi facilement, mais ça restait toujours plus plausible qu'une apparition de quelques secondes seulement. Par contre, ça n'expliquait toujours pas quelle était sa vision.

    - Je sais que tu ne vois rien, maintenant, mais ne t'en fais pas, c'est normal. ( Il n'oubliait pas qu'il devait le rassurer.) La vision s'active parfois seulement en des circonstances spéciales. C'est pour ça qu'elle ne se réveille pas cette fois. Mais dans ce cas, tu as besoin de me dire de quoi il s'agit. J'ai absolument besoin de le savoir, assena-t-il.  

     Il avait l'air tout à fait calme en disant cela mais au fur et à mesure que les secondes passaient il sentaient son étonnement se muer en soupçons. Qu'est-ce que tout ça voulait dire? Pourquoi ce parasite était-il aussi fort? Qui était-il? S'était-il déjà plusieurs fois réincarné? Ky ne pouvait pas laisser échapper des données aussi précieuses. Il fallait qu'il l’atteigne. S'il était toujours là.

    - Tu me demandais de l'aide, Clarence... Eh bien, tu vois, il est possible que ton parasite soit partit revienne plus tard, mais je pense qu'il pourrait être encore là. Tu sais, derrière la barrière dont je t'ai parlé. C'est pour ça que tu ne le sens plus. En tout cas, soit il finira par partir jusqu'à la prochaine fois, soit il est déjà complètement réveillé. Dans tous les cas, si tu parviens à le contacter maintenant, je peux vous aider pour plus tard. Vous parler à tous les deux me permettrait de vous aider à gérer votre cohabitation. Si tu te sens prêt, essaie de le ramener. Pour ça, il suffit que tu le veuilles. Visualise la barrière, et...détruit là. Comme c'est la première fois qu'il essaie, tu devrais y arriver sans problème.

     Enfin, sans doute pas . Un parasite puissant ne voulait pas dire que son hôte le serait. Mais il n'avait pas d'autre choix, de toute façon. Il observa Clarence avec une impatience parfaitement dissimulée.
    avatar
    Clarence Redstone
    Âme Perdue

    Date d'inscription : 31/07/2015
    Force : 2023
    Age : 25
    Messages : 13
    Localisation : Australie, Sydney

    Carte d'identité
    Nature: Hôte

    Re: [Test] Soren

    Message par Clarence Redstone le Mer 27 Juil - 15:42

    Arrow PA joué par le Père des Exorcistes pour ce test


    Exclamation ATTENTION : propos grossiers

    Alors il me suffisait de lui parler ? Mais est-ce que je voulais vraiment l'entendre ? Encore, je veux dire. Parce que c'était tellement perturbant. Il me demandait de détruire une barrière. Mais de quelle barrière il parlait ? Il n'y avait pas de barrière ! C'était ma tête ! Juste un cerveau, de l'eau et de la chair, des petites neurones ... Il n'y avait rien d'autre ! J'avais tellement peur que j'avais l'impression de hurler, de pleurer, de frapper partout dans ma tête. C'était horrible. Cette sensation, je ne la souhaitais a personne. Pour ne pas avoir l'air trop stupide, je fermais les yeux, feignant une concentration exceptionnelle. Mais en réalité, j'étais pétrifié. Il fallait que je trouve cette barrière dont parlait l'autre, mais je n'en avais pas envie. Pas du tout. Que faire ? Que faire. Que faire !

    Un cri dans une langue que je ne connaissais pas me déchira les tympans. Non. Ça, c'était la barrière. Je sentis quelque chose, effectivement, qui semblait s'effondrer. Sauf que c'était dans ma tête. J'ouvris de grand yeux, restant totalement muet, autant dehors que dedans. Et j'observait patiemment mes pensées, interloqué.

    - ... Ça suffit, stop ...

    Je restais là, planté sur mon matelas, à ne rien pouvoir faire. Mais qu'est-ce que j'ai bon sang !

    " S-Salut ? " je dis tout haut.

    Je ne savais pas s'il allait entendre. Ou même me comprendre. Répondre ? Putain de merde, c'était trop flippant comme situation. Je relevais un regard incrédule sur le type-meuf-truc en face de moi. Il aurait quand même pû me dire son nom, ce serait plus pratique !

    " Je... Je crois que j'peux lui parler... " je lançais pour lui.

    Un peu perturbé, et mon impatience grandissante, j'attendais de savoir si le type dans ma tête allait se manifester.
    avatar
    Soren
    Âme Perdue

    Date d'inscription : 10/05/2016
    Force : 2069
    Messages : 16

    Carte d'identité
    Nature: Parasite

    Re: [Test] Soren

    Message par Soren le Lun 1 Aoû - 13:16

    Enfin un peu de silence ! Il en avait grandement besoin... Du moins, silence est un mot bien relatif. Soren ne cessait de recevoir un afflux de pensées étrangères mais... contrairement à ce qu'il venait d'essuyer, ceci ne le dérangea même pas.

    De ce fait, le jeune homme sauta sur l'occasion pour tenter de comprendre un petit peu la situation dans laquelle il s'était bien malgré lui fourré.
    Tout d'abord... Il était mort, ça il en était certain.
    Petit bémol, il était à présent de nouveau dans le "monde réel", or les mort, ça fait pas ça normalement !

    Deuxièmement, Soren avait la nette impression d'être coincé dans un corps qui ne lui appartenait pas et sur lequel il n'avait aucune emprise. Rien que l'idée de se savoir dans un corps qui n'était pas le sien lui donnait des sueurs froides. On commençait lentement à frôler la science fiction !

    Troisièmement, en plus de squatter un tas de chair et d'os, il pouvait aussi entendre tout ce que son hôte pouvait dire ! Que cela soit à voix haute ou tout simplement dans sa tête.
    Et encore s'il n'y avait que ça... Il en était de même pour les émotions de ce dernier ! Et tout ce beau mélange se transformait en cocktail explosif quand il arrivait à Soren qui ne savait jongler entre tout ça. Ses propres pensées et émotions étaient déjà bien suffisante, pas besoin de plus !
    D'ailleurs, il lui semblait que la réciproque était vraie aussi. Ou du moins, on l'entendait quand il parlait, il en avait eu la preuve.

    Bref. A partir de là, le garçon se dit que décidément, rien de tout ça ne pouvait être réel. Ca revenait à de la fantaisie pure et dure ! Inception faisait bien pâle figure à côté de ce que lui, subissait.
    Mais à cette conclusion vint de nouvelles questions sans réponses : rêvait-il ? Etait-ce cela la vision de l'enfer ? Loin des fantasme de monde en flamme.

    Et évidemment, rien ne pouvait répondre à ses questions. Après tout, qui le pouvait ? Peu importe si c'était un rêve ou une sentence, il se doutait bien que des réponses ne viendraient pas.

    Et pourtant, malgré ce tableau irréelle, le plus fou était à venir.
    Soren assista à la scène la plus bizarre et burlesque auquel il pu assister.
    Le bonhomme qu'il "hantait" venait de s'adresser à lui. Rien n'avait été dit explicitement mais.. Au fond de lui il le savait.
    Mais c'est surtout la manière dont il s'adressa à lui qui le laissa perplexe.
    "Salut". Voilà ce qu'il venait de lui sortir. Une bête salutation après tout ça, alors que Soren avait senti ses doutes, sa peur, ses faiblesses.
    Et c'est donc tout aussi bêtement qu'il répondit, pas très sur de lui :

    - Euh... Salut.

    Bon, c'est vrai qu'on faisait mieux comme discussion. Mais allez, le point positif était qu'il n'était pas seul ! Il pouvait communiquer ! Et ça.. ça réconforta énormément Soren qui ne se sentait plus abandonné dans cette galère.
    avatar
    Ky
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 24/04/2015
    Force : 104004
    Age : 21
    Messages : 66

    Carte d'identité
    Nature:

    Re: [Test] Soren

    Message par Ky le Lun 1 Aoû - 15:54

    Ky comprit à son expression abasourdie ce qu'il arrivait à Clarence avant qu'il ne lui dise. Il avait réussi! Sa puissance devait être équivalente à celle de son parasite. C'était une bonne nouvelle. Sans oublier que maintenant, lui-même pouvait communiquer avec le mystère.

    - Vous devriez commencer par vous présenter, commença Ky d'un ton engageant. Échanger vos noms. Vos âges. Ce genre de choses.

     Les données des parasites n'étaient pas effacées avec le temps. Si l'un d'eux se réincarnait, il suffisait de son nom pour le reconnaître. Si tant est qu'il ne choisisse pas de le cacher. Et vu que pour l'instant il avait l'impression que le parasite n'avait pas aider Clarence à comprendre la situation, il se demandait si celui-ci n'essayait pas de cacher des choses. C'était peut-être l'un de ces individu qui refusait de passer de l'autre côté et échappait à la purification depuis des siècles.

     Mais il y avait aussi l'autre option. Que cette personne soit un parasite nouveau. Et là, ça devenait étrange.

    - Il faudrait que tu lui parles de l'époque où nous sommes, poursuivit rapidement Ky. Rappelle toi, il est mort quand tu es né et il a été endormi tout ce temps. Il doit être perdu.

     Il n'oubliait pas la seconde éventualité - si le parasite ne savait pas ce qu'il se passait. Dans ce cas, il devait commencer à le rassurer s'il voulait le faire parler. Peut-être s'agissait-t-il d'un nouveau venu terrifié à la vue d'un smartphone, par exemple. Il consulta l'heure sur la télévision d'un coup d’œil, et conclut qu'il n'avait pas de temps à perdre. Même s'il avait annulé son prochain rendez-vous, il avait intérêt à se présenter au suivant. Il fallait qu'il se dépêche de comprendre le fond de toute cette histoire.

     Mais comment pouvait-il être sûr que le parasite ne lui mentait pas? Il observa Clarence. Était-il capable de voir la différence entre quelqu'un qui mentait et quelqu'un qui avait peur pour de bon? C'était un acteur, après tout. Il devait bien être capable de faire la différence, au moins un minimum. De toute façon, Ky n'avait pas le choix. Il ne pouvait qu'observer. Alors c'est ce qu'il fit.
    avatar
    Clarence Redstone
    Âme Perdue

    Date d'inscription : 31/07/2015
    Force : 2023
    Age : 25
    Messages : 13
    Localisation : Australie, Sydney

    Carte d'identité
    Nature: Hôte

    Re: [Test] Soren

    Message par Clarence Redstone le Ven 12 Aoû - 22:06

    Arrow  PA joué par le Père des Exorcistes pour ce test


    Oui, c'était bien ce que je devais essayer de faire. Parler avec cette... chose... dans ma tête. Soit.

    " O-Ok ben euh ... Je vais ... Je vais lui parler alors. Je ... " je baissais les yeux, un peu paumé, " Je fais ça comment en revanche ? Genre ... Enfin, me prenez pas pour un dingue, hein, c'est plus à vous que je vais ... Enfin, vous comprenez quoi. "

    J'attendais un hochement de tête tardif, puis je fronçais les sourcils. En me tortillant sur mon lit, je me redressais vaguement, m'adossant au mur, essayant d'oublier la barre en fer dans le bas de mon dos. Je joignais mes mains sur mes cuisses.

    " Euh ... Salut ... Enfin euh ... Je sais pas si tu entends tout, mais euh. "

    J'hésite. Je commence par quoi ? Disons, par le commencement.

    " Moi c'est Clarence. Et toi ? "

    J'espérais un bon feeling. Avec de la chance ... Une voix s'éleva dans ma tête.

    HRP:
     rabbit Hola !

    Bon, ça s'éternise un peu ce RP test, donc Ky me donnera son avis mais je pense qu'on peut dire que Soren est confirmé.

    Mon post est court, parce qu'une discussion s'impose, et que je ne vais pas parler pour Soren, s'pas ?  Wink

    Donc, déso pour la courtitude, et welcome on Lost Souls !
    avatar
    Soren
    Âme Perdue

    Date d'inscription : 10/05/2016
    Force : 2069
    Messages : 16

    Carte d'identité
    Nature: Parasite

    Re: [Test] Soren

    Message par Soren le Dim 28 Aoû - 21:42

    Bizarrement, malgré la situation aberrante depuis son "réveil", Soren commençait tout juste à se calmer, se détendre. Il ne savait pas trop pourquoi, surtout que le moment ne s'y prêtait guère. Mais au fond, juste en se faisant à l'idée que tout ceci était réel, que oui il possédait un corps en quelque sort, et qu'il pouvait communiquer avec par le biais du saint esprit , tout lui semblait plus simple et… presque normal.
    En fait, il n'essayait plus de chercher, de comprendre, juste accepter. Cela était beaucoup plus facile et sa santé mental l'en remerciait !

    A l'instar de son camarade de galère qui semblait toujours autant stressé de la situation; il pouvait sentir son cœur continuer à battre la chamade, ses pensées déboussolés l'envahir…
    S'il avait bien compris ce qu'avait dit l'interlocuteur de ce.. Corps; il pourrait avec de la pratique "bloquer" ces pensées et ces sentiments. Ce serait d'ailleurs une des premières chose que Soren s'appliquerait à faire pour ne pas perdre la tête.

    Enfin, un semblant de conversation se créa entre les deux miséricordieux.

    - Euh ... Salut ... Enfin euh ... Je sais pas si tu entends tout, mais euh…. … Moi c'est Clarence. Et toi ?

    Soren hésitait, ou plutôt, il ne savait pas vraiment sur quel ton répondre. Habituellement, il serait parti sur quelque chose de joyeux, de moqueur; mais la situation actuelle de s'y prêtait guère et, pour être tout à fait franc, il avait tout sauf envie de rire pour le moment.
    Ton sérieux, quoique un peu méfiant du coup.

    - … Je suis Soren. Et je t'endends. J'entends tout. Même ce que tu ne prononce pas… Tu pense trop d'ailleurs mec, c'est vraiment pas cool d'être dans ta tête tu sais ? Un vrai merdier !

    Finalement, il avait finit sur de l'ironie. Comme quoi les habitudes avaient la vie dure, il fallait toujours que ça finisse sur une note légère, il ne pouvait pas s'en empêcher.



    Spoiler:
    Le RP test est fini si je ne me trompe pas ?
    Dans ce cas, partons du principe que Soren et Clarence ont de nombreuses discussions pour apprendre à se connaître, et surtout s'apprivoiser l'un l'autre. Si personne n'y voit d’inconvénients évidemment ! Histoire de ne pas avoir à rp de longues et ennuyeuses conversations. Par contre, j'aimerai faire en sorte que Soren ne révèle pas de suite pourquoi il se sent coupable, et ne mentionne pas son ami d'enfance, si c'est possible
    avatar
    Ky
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 24/04/2015
    Force : 104004
    Age : 21
    Messages : 66

    Carte d'identité
    Nature:

    Re: [Test] Soren

    Message par Ky le Mer 31 Aoû - 17:58

    Ky écouta avec attention le nom que prononça Clarence lorsqu'il communiqua avec l'étrange parasite. Soren. Soren ? Il ne connaissait rien de tel. Enfin si, il y avait bien eu un Soren, mais il était impossible que ce soit celui-là, et pour la simple et bonne raison que celui-ci avait été purifié depuis des siècles. Soit celui-ci mentait, soit c'était quelqu'un d'autre.

    Et Ky penchait pour la deuxième solution. Parce que les probabilités lui soufflaient que Clarence était parfaitement convaincu de ce que lui disait Soren, et elles lui avaient signalé de nombreuses fois que ce Clarence n'était pas du genre à s'en laisser compter. Rien que le fait qu'il comprenne la supercherie aussi vite le montrait, de toute façon. C'était donc vraiment un nouveau parasite, un parasite étrangement puissant.

     Ky contempla le visage ébahi qui lui faisait face, et il comprit alors qu'il ne servait à rien qu'il reste plus longtemps. La vision n'allait pas s'activer. Clarence était maintenant trop distrait pour lui parler de ce qu'il avait vu. Et lui même avait un petit entretient à avoir, maintenant, avec les probabilités. Alors il su ce qu'il lui restait à faire. Sans oublier que le garçon avait décidé de s'accrocher à lui, il annonça, en se levant, pour l'apaiser:

    - Je reviens.

     Il ne mentais pas. Il reviendrait, un jour, quand ils seraient tous deux assez murs pour lui dire ce qu'il avait besoin de savoir.

     En partant, Ky salua doucement l'âme perdue. Mais déjà, celui-ci ne le remarquait plus: l'air fasciné, il devait discuter avec l'être qui partageait son âme. Rien d'étonnant pour lui, et pourtant, cette vision fût accueillie d'un froncement de sourcils. Pourquoi tous ces parasites bizarres? C'était forcément lié à ce qu'il se passait, bien sûr. Il y avait trop de rendez-vous manqués, trop de retard. Les âmes lui envoyaient un message. Il allait devoir faire vite. Il fallait qu'il trouve ses candidats avant que les choses ne dégénèrent.

    HRP :


    Pardon de parler pour toi, Clarence, mais c'était pour que ça se finisse plus vite. XD

    Effectivement, j'ai complètement oublié de regarder mais on en arrivait à un certain nombre de posts. Excusez moi ;_; !

    Donc c'est bon, Soren, tu es devenue une joueuse à part entière ! ^^ Tu peux dès lors aller poster ta fiche ici . Si l'une d'entre vous veux ajouter quelque chose ici, c'est possible, mais si tu veux continuer la discussion avec Clarence, il faudra aller ouvrir un nouveau rp, ce que tu peux faire . Si tu cherches d'autres partenaires de rps tu peux aller sur ce post. Enfin, si tu as besoin de quoi que ce soit, n'hésite pas à demander . Very Happy Re-bienvenue, et bon jeu !

    Contenu sponsorisé

    Re: [Test] Soren

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 23 Juin - 5:23