Âmes Perdues

Forum RPG . Réincarnation, possession, exorcisme, crime...Ouvert à tout-e-s ~

Calendrier du forum

Le mois actuel in rp est Juillet 2016

    [Test] Zincir Grimes

    Partagez
    avatar
    Zincir
    Âme Perdue

    Date d'inscription : 16/04/2016
    Force : 5460
    Age : 22
    Messages : 24
    Localisation : Varsovie

    Carte d'identité
    Nature: Âme Perdue

    [Test] Zincir Grimes

    Message par Zincir le Lun 18 Avr - 22:56

    - Le personnage -

    . Grimes Zincir
    . Âge: 20 ans
    . Lieu: Pologne - Varsovie
    . Langues parlées: Française (langue d'origine) - Polonais - Russe

    . Description physique

    Homme légèrement musclé, 195cm, apparence imposante et le teint sombre.
    Semble peu souriant, on ressent une tristesse comblée à une impassibilité exemplaire, comme un mur de béton.

    Cheveux bruns frisés et mal coupés dans le dos laissant penser à un coussin de cheveux, une mèche tombe sur la droite du visage, peut parfois cacher son oeil. Barbe peu évoluée et en friche. Sourcils épais mais bien tracés.

    Traits du visage fatigués, cernes sous les yeux et lèvres assez bleues. Quelques grains de beauté et avec un seul bouton sur la joue gauche. Nez droit et large.

    Yeux vert-bleu profonds, le regard plissé et caché derrière des lunettes noires traçant une autre ligne forte sur son visage.

    Mains de musicien couvertes de griffures de chat. Peau légèrement bronzée et bien entretenue.

    Style vestimentaire geek et plutôt gothique. Porte un manteau long sobre en feutre fermé avec une écharpe en temps froid, gilet léger ou sweat à capuche en temps moins froid. Veste en jeans et lunettes de soleil pour les plus hautes températures.

    Chaussures New Rock pour la marche, chaussures plus sobres, noires, pour la conduite d'un véhicule.

    . Caractère

    Bienveillant/Persévérant/Combattif/Endurant/Discret

    Colérique/Déprimé/Intolérant/Terre à terre/Impulsif

    . Son histoire :

    _ C'est une Âme Perdue :

    Je m'appelle Zincir. En règle générale, les gens autour de moi m'appelle "Commandant".
    Commandant, oui, comme le type qui commande tout le monde, tout le temps. Je déteste le désordre, et je considère la souffrance comme une arme.

    J'habitais en France, puis un jour, je suis parti, quand mes parents se sont divorcés. On a choisi Varsovie un peu au hasard. C'est limite si ma mère n'est pas rentré dans ma chambre pendant que je me reposais... seul... et m'annonça comme par enchantement "On s'en va. On va habiter à..." suite à quoi elle envoya une fléchette sur mon planisphère et que la misère se planta en Pologne.

    Vivre dans ce pays est probablement l'expérience la plus enrichissante de ma vie.
    ...
    Je me fais chier...

    Heureusement, j'ai mon chat, aujourd'hui. Mon chien est mort il y a quelques années, et mon innocence a comme quittée mon corps au même instant. J'avais 18 ans depuis quelques mois, ma vie était particulièrement injuste envers moi, les responsabilités, et lorsque je me retrouvais sur la tombe de mon chien fraîchement enterré, en train de regarder mon bâton d'encens brûler, planté dans la terre, ma première vision se manifesta. La fumée m'envahissais, tellement qu'elle finit par me piquer le nez. J'ouvrais mes yeux, et là, malgré la nuit entre chien et loup, je ne distinguais plus aucune couleur. Tout me parut sur des tons de gris. Et l'odeur de la fumée persista.

    Plaçant ceci sur le coup de la fatigue, je refermais les yeux.
    Quelqu'un pleurait. Pour qui cette personne pleurait-elle ? Pour mon chien ? Pour elle-même, ou pour moi ?

    Je rouvrais les yeux. Le monde des pénombres fut trop sombre pour voir quoi que ce soit. Seuls des halos de lumières éclairaient des murs en pierres plus hauts que moi. Je fus seul dans mon jardin. La lueur des cendres s'est éteinte. L'endroit était totalement noir. Je ramassais le collier du chien, maintenant parti pour de bon et je rentrais chez moi.

    J'ouvrais la porte de la maison totalement vide de vie. Le bruit des pleurs s'était maintenant rapproché et résonnait contre les murs. La personne était chez moi.

    Je n’allumais aucune lumière et me déplaçais dans le plus grand des silences. Je me concentrais pour épier le moindre indice sensoriel, mais au fond de moi, étrangement, je sentais que j’étais seul ici. Personne ne se trouvait entre ces murs. Mais d’où pouvait provenir ce pleur que je percevais comme de plus en plus proche et féminin ? Une fois arrivé dans ma chambre, je fermais la porte et allumais enfin la lumière. Mon regard était fixé contre le parquet. Et tout à coup, mes yeux hallucinèrent totalement. Non seulement toutes couleurs avaient disparues, mais un argument tout aussi surprenant avait envahis mon corps. J’avais des seins.
    Ils n’étaient franchement pas petits. Ils m’avaient vraiment fait peur. « Oh bon sang de bordel » ne me puis-je pas m’empêcher de relâcher d’entre mes lèvres. Mais à ce moment précis, ma voix n’était plus ma voix. Je me précipitais devant mon miroir. Tout mon corps était à sa place. Je ressentais à nouveau toutes les sensations que l’on pouvait ressentir de sa propre anatomie quand on est un homme. Je poussais un soupir de soulagement, bien que ma vision et l’odeur de fumée dans mon nez restaient parfaitement présents. « C’était quoi, ça ? » Avais-je dis, avec ma voix normale. Je passais ma main sur mes yeux, mais mon corps se métamorphosa entre temps. A ma place, dans le miroir se tenait une jeune femme aux cheveux un peu foncés, malgré les simples nuances de gris dans mes yeux, et elle ne sembla afficher qu’un regard grave en se voyant, cependant bien moins grave que mon propre regard qui me paraissais, à mon simple avis, bien plus effaré par la situation. « Mais vous êtes qui vous ? » Ai-je voulu dire. Aucune voix ne sorti de mon corps, mais elle me répondit de sa voix d’ange traumatisé. « Je ne sais pas. »

    Je tombais à genoux, complètement dépassé par les évènements, mais mon corps resta debout. Je ne contrôlais pas mon corps, à ce moment précis.

    Je restais ainsi pendant quelques minutes. Mon corps repris sa place lentement, comme un réveil après un malaise vagal. Je n'avais pas senti de transition brutale. Les couleurs immondes de ce monde gribouillaient de nouveau mon entourage, et l'odeur acre de la fumée et de la poussière libérèrent mes narines.

    Je pensais souvent à ce qui s'était passé le soir de la mort de mon défunt compagnon qui me manquait. J'en rêvais même à certains moments. Elle avait un air si triste.



    - About me -




    . J'essaye de me connecter de façon régulière, peut-être entre 4 et 7 fois par semaines.
    . La couleur de mon personnage sera noire. Et bleue marine pour son parasite si il y a la possibilité. J'utiliserais donc [Zincir] ou [Z7] pour son parasite, faute de ne pas connaître son nom.
    . Mon avatar est personnel. Je ne dois de compte à aucun copyright.
    . Je suis majeur et vacciné.

    Et comme on dit dans le métier, GL HF.
    avatar
    Ky
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 24/04/2015
    Force : 104289
    Age : 21
    Messages : 66

    Carte d'identité
    Nature:

    Re: [Test] Zincir Grimes

    Message par Ky le Mer 20 Avr - 1:01

    Ky ferma les yeux. Et voilà. C'était arrivé. Il était en retard.

     Il n'avait pas fallu grand chose. Le dernier rendez-vous avait échappé à ses probabilités . Son Âme du jour s'était révélée, contre toute attente, être un très, très Difficile , qui l'avait prit pour un genre de Diable et s'était mis en tête de le capturer. Le bonhomme avait réussi à le pister malgré ses changements de forme et Ky avait eu du mal à lui faire perdre sa trace. Quand il avait eu finit de régler le problème, il s'était rappelé, en catastrophe, qu'il avait un rendez-vous. Il y avait quatre jours.

     Depuis des siècles , jamais il n'avait manqué un rendez-vous . Jamais. Après tout, c'était lui-même qui se les donnait, ces rendez-vous. Et pas au hasard, évidemment. Il calculait soigneusement les probabilités, jusqu'à ce qu'il arrive à le voir : le " grand jour ", celui où sa cible ferait pour la première fois connaissance avec l'autre personne qui vivait en elle . Et il n'oubliait jamais. Parce qu'il savait très bien que, s'il arrivait trop tard, il y avait très peu de chances pour qu'on l'écoute. Et beaucoup plus pour qu'on le prenne pour le Diable et qu'on veuille le capturer, par exemple.

     Et là, il était arrivé trop tard.

     Merde !

     Ky inspira profondément pour essayer de se calmer, mais il était en colère. En retard! Lui! Alors qu'en des centaines, des centaines d'années, ça ne lui était jamais arrivé ! Plus jeune, il aurait remonté le temps sans hésiter. Mais il sentait qu'il devait économiser ses forces. Sa mémoire qui disparaissait, juste pour un Difficile, c'était rare, et inquiétant. Il ne lui arrivait presque jamais d'oublier, et cela ne pouvait vouloir dire qu'une chose: il était affaiblit. Raison de plus pour trouver son Envoyé au plus vite . Il se promit de s'y atteler dès que la rencontre finissait . Et elle se finirait plus vite s'il ne s'énervait pas. Il fallait qu'il se calme. Il inspira de nouveau, puis releva la tête, résolu.

     Ses yeux se posèrent sur la maison qui lui faisait face . Il s'agissait d'une petite habitation de la banlieue de Varsovie, et à l'intérieur se trouvait un jeune homme. Ky savait qu'il était seul, parce que sa mère était partie faire les courses quelques minutes plus tôt , et qu'avec la façon dont il avait bidouillé sa voiture, elle ne rentrerait pas avant longtemps. C'était inhabituel, pour lui, d'intervenir sur la vie de gens qui ne le concernaient pas, mais il n'avait pas le temps d'attendre. Le parasite du garçon allait bientôt se réveiller pour la deuxième fois. Il avait eu de la chance que ce soit un de ces lents qui mettaient du temps entre chaque sursaut. Mais c'était pour bientôt, et il le savait.

     C'est pourquoi il consulta à peine les probabilités en s'avançant à grand pas dans l'allée, avant de frapper à la porte avec énergie .

     Celle-ci ne tarda pas à s'ouvrir sur un jeune homme au visage fermé . Ky sentit que les probabilités correspondaient. Il sourit .

    - Salut !

     Il avait parlé en français, la langue d'origine du garçon. Mais ce qui devait le plus éveiller son attention, c'était autre chose. Son apparence.
     
    - Alors, tu ne me fais pas entrer, fiston ?

     En consultant les probabilités du dénommé Zincir, Ky s'était aperçu que son père n'était pas venu le voir en Pologne depuis longtemps. C'était donc sans doute une visite qu'il n'allait pas refuser. Et comme c'était inattendu et bizarre, cette visite, ça le déstabiliserait peut-être assez pour qu'il lui prête un minimum d'attention. Voire même, qu'il l'écoute sans faire d'histoires.

     Bon, on pouvait toujours espérer.

     En tout cas, le garçon avait effectivement l'air réceptif à son arrivée: ses yeux s'étaient écarquillés et sa bouche entrouverte en un embryon de " hein " laissait deviner son étonnement. Ky décida qu'il n'avait ni le temps, ni intérêt à lui laisser surmonter le choc. Poussant gentiment du bras le jeune homme qui continuait de bloquer l'ouverture, il se permit donc d'entrer chez lui comme il l'avait fait tant de fois auparavant pour d'autres Âmes. Après quoi, il se retourna calmement, et d'un ton grave, il déclara:

    - Tu sais, il faut qu'on ait une sérieuse conversation, tous les deux.
    avatar
    Zincir
    Âme Perdue

    Date d'inscription : 16/04/2016
    Force : 5460
    Age : 22
    Messages : 24
    Localisation : Varsovie

    Carte d'identité
    Nature: Âme Perdue

    Re: [Test] Zincir Grimes

    Message par Zincir le Mer 20 Avr - 11:28

    J'étais plutôt surpris. Pour être tout à fait franc, cela ne pouvait n'être qu'un rêve.

    - C'est marrant, monsieur, vous ressemblez à mon père...

    Il avait vieillis. Cette vue en était presque douloureuse. A 44 ans, mon père avait d'un coup gagné des joues, des rides au niveau du front. Mais sa démarche restait la chose la plus improbable qui pouvait arriver sur ce caillou terraformé. Cheveux toujours blanc par sa teinture habituelle, courts.
    Plus le temps passait, plus mes traits viraient dans une autre direction génétique que la sienne.

    Après ce temps de méditation, je fis un geste du bras, pour lui offrir l'accès.

    - Tu ne m'as jamais habitué à ce genre de plan, qu'est-ce qui se passe ? Où est-ce que tu vas loger ? Tu veux quand même pas que je partes en France ?


    Il regardait les meubles. Il respirait profondément comme je l'avais déjà remarqué faire des années auparavant. C'était légèrement triste, à vrai dire, il était envahis de la même torpeur que je ressens en règle générale. Je ressentais qu'il devait dire quelque chose de dingue, encore au delà de ce que sa visite impossible pouvait signifier.

    - Ah oui, et au fait... Buzz est mort.


    Il prit une chaise pour s'asseoir. Je m'avachissais de façon nonchalante sur le canapé.

    - Bon Zincir, j'ai besoin que tu me laisses parler au bout d'un moment.

    Je reconnaissais la mauvaise foi légendaire signée Marc Grimes.
    Je lui faisais signe que j'allais plus l'ouvrir à présent. J'étais simplement surpris de sa passivité devant la nouvelle de Buzz.

    Il tenta de se rattraper cependant.

    - Personne n'est immortel, tu sais...

    - Oui bon, j'ai compris. De quoi tu voulais parler ?
    avatar
    Ky
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 24/04/2015
    Force : 104289
    Age : 21
    Messages : 66

    Carte d'identité
    Nature:

    Re: [Test] Zincir Grimes

    Message par Ky le Mer 20 Avr - 16:17

    Zincir Grimes venait de perdre son animal, il était donc normal qu'il en veuille en parler, surtout à son père qu'il n'avait pas vu depuis longtemps, Ky l'avait prévu. Et justement, il se disait que c'était un moyen d'amener le sujet. Il se racla la gorge, puis :

    - Personne n'est immortel, tu sais...

     Le garçon l'interrompit. Ky le laissa faire, avant de reprendre, imperturbable:

    - ... tu crois .

     Sans lui laisser le temps de protester de nouveau, cette fois, il poursuivit :

    - Ce qui compte, c'est que la mort existe, et qu'elle soit la fin de quelque chose. De plusieurs choses, même. Mais il arrive, pourtant, que ça ne fonctionne pas. Il arrive que quelque chose qui devrait être mort reste en vie. Et c'est pour ça que je suis là, aujourd'hui.  

     Le garçon l'observait avec un mélange d'incompréhension et de méfiance. Mais c'était normal - ça ne voulait pas dire qu'il le poursuivrait avec une fourche, par exemple. Ky se leva et commença à marcher en rond dans la pièce tout en parlant .

    - Tu penses sans doute que ce sont des hallucinations. Ou des rêves. Je parles de ce qu'il t'es arrivé, il y a quatre jours, bien sûr. Car c'était bien il y a quatre jours, n'est-ce pas ? Juste après que tu aies enterré ... ( il ferma les yeux un instant pour passer les probabilités en revue ) " Buzz " .

     Imperceptiblement, il s'était rapproché de la porte, bloquant la seule issue possible. Poursuivre ce gamin dans le quartier n'allait pas vraiment l'amener à ce qu'il le prenne au sérieux, il en était parfaitement conscient. Combien de fois ça lui était arrivé, que quelqu'un s'échappe ainsi en pleine discussion ? Assez , en tout cas, pour qu'il ne laisse plus à personne la possibilité de s'enfuir, pas avant qu'il n'ait finit de parler. Car il ne pouvait pas se contenter de les laisser courir: il avait un devoir, après tout.

    - Tu dois penser que je sais un peu trop de choses. Ce n'est pas vrai. Il me manque encore des informations. Et j'aurais besoin que tu m'expliques ce qu'il s'est passé, exactement, c'est tout. Je ne te demande pas de gros efforts. Je sais bien que c'est difficile,  d'avoir vécu ça. Tu ne comprends pas et tu dois te sentir seul. Mais je peux t'aider. C'est pour cela que je suis venu. Je sais ce qu'il t'arrive, et je vais t'aider.  

     Il n'avait même pas eu à mentir; c'était vrai. Enfin presque. Il ne pouvait pas l'aider.

     Mais il lui sourit quand même, un grand sourire bienveillant, avant de demander à nouveaux, doucement :  

    - Il faut juste que tu m'expliques .
    avatar
    Zincir
    Âme Perdue

    Date d'inscription : 16/04/2016
    Force : 5460
    Age : 22
    Messages : 24
    Localisation : Varsovie

    Carte d'identité
    Nature: Âme Perdue

    Re: [Test] Zincir Grimes

    Message par Zincir le Mer 20 Avr - 17:51

    Là, on avait touché un point crucial dans mon esprit. Je découlais directement de son caractère ferme et terre à terre. Pas de place pour les fantasmagories.

    Cette homme avait les même traits que mon père, mais ce n'était clairement pas son esprit.

    Je fronçais les sourcils pour montrer mon incrédulité face à cet homme.

    - C'est quoi cette histoire ? Qu'est ce que tu racontes ? Je ne te reconnais pas du tout.

    Il me regarda du coin de l'oeil à présent. La seule chose qui me faisais garder mon sang-froid était mon désir de savoir sur l'occulte qui pouvait potentiellement exister. Plus un sujet était bizarre, plus j'accrochais.

    Quoiqu'il en soit je savais que mon père ne croyait pas en la magie, et aux esprits. Mais à la place de le menacer avec un couteau, et intéressé de voir sa reaction et d'entendre ce qu'il avait à me dire, je lui racontais mon histoire.

    - Je ne sais pas comment tu sais tout ça, mais oui. J'ai eu une sensation très malsaine il y a quatre jours. J'étais encore sur la terre fraîche de la tombe de Buzz, et soudain, tout est devenu gris. Je ne distinguais plus aucune couleur, et l'air ambiant sentait la poussière. c'en était nauséabond. Je ne voyais pas d'où cela pouvait provenir. Cependant en rentrant, j'entendis des pleurs, ressentant au fond de moi la sensation que j'étais juste seul dans cette maison. Maman n'était pas là, d'ailleurs, elle n'est presque plus jamais là, maintenant. Je suis tout seul. En bref, je suis monté dans ma chambre, je souligne que j'étais dans le noir complet. En allumant la lumière, j'ai découvert que le monde était toujours en gris... Puis j'ai eu quelques hallucinations visuelles aussi...

    C'était là, la partie où tout allait se jouer. En règle général, mon père ne m'aurait jamais pris au sérieux. Mais après, quand je lui aurais parlé de la femme, je sais pertinemment qu'il m'aurait enfermé en asile.

    - Je sais que tu vas grave me prendre pour un débile, mais j'avais des seins. Et mon reflet dans le miroir était celui d'une femme au visage lisse et sale. Elle ne savait pas qui elle était. Je nageais en plein délire. Tout a fini par s'estomper avec le temps, mais cela fut très progressif. Il ne s'est rien passé de plus.
    avatar
    Ky
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 24/04/2015
    Force : 104289
    Age : 21
    Messages : 66

    Carte d'identité
    Nature:

    Re: [Test] Zincir Grimes

    Message par Ky le Mer 20 Avr - 23:32

    Ky haussa imperceptiblement les épaules quand le garçon manifesta sa surprise, et lui dit combien il ne le reconnaissait pas. Peu importait: il ne comptait pas se faire passer pour son père indéfiniment. Et puis, les probabilités lui chuchotaient que le garçon continueraient quand même à parler, malgré sa méfiance, alors il n'allait pas dépenser son énergie à tenter d'imiter quelqu'un qu'il ne connaissait pas vraiment.

     Bien sûr, s'il avait fouillé un peu plus les informations que lui donnaient les probabilités, il aurait su très exactement quelle phrase prononcer pour ressembler au père du jeune homme - enfin, de l'image qu'il se faisait de son père - , mais bien sûr, il n'avait pas le temps. Ça allait bientôt commencer, et il ne tenait pas à être là quand ça arriverait. Et puis, à quoi bon? Il entendait ce qu'il voulait.

     Il écouta attentivement Zincir lui expliquer ce qu'il lui était arrivé. C'était la seule chose que les probabilités ne mentionnaient pas. C'est peut-être pour cela qu'il tenait tellement à l'entendre, et pas seulement pour recueillir de nouvelles données . Là où tout était d'habitude si prévisible pour lui, c'était... Intriguant. Il se sentait presque humain, dans ces moments là. Comme si expérimenter un peu de leurs difficultés lui permettait de les comprendre. Il avait l'impression d'être presque capable de s'intéresser à eux, alors, parce qu'ils devenaient vraiment mystérieux. Lui qui d'habitude prédisait presque exactement leurs mouvements pouvait douter, s'interroger .... Et puis, le travail reprenait.

     Ky laissa passer un silence le temps qu'il enregistre les nouvelles données, après quoi, il rouvrit les yeux et se rapprocha doucement du jeune homme, avec la décision de tenir un peu mieux le rôle de son père pour calmer les probabilités qui s'étaient un peu affolées pendant ce temps-là.

    - Rassure-toi. Je ne te prend pas pour un ... "débile". Avant, peut-être, mais plus maintenant. Parce que je sais ce qu'il se passe. J'ai rencontré énormément de gens à qui cela arrivait.

     L'autre fronça les sourcils, mais Ky poursuivit sans s'arrêter.

    - "Il ne s'est rien passé de plus", hein? Eh bien... Je suis désolé de te l'annoncer, mais c'est loin d'être finit. En fait, ça vient juste de commencer .

     Il s'assit sur le canapé. Les données lui diraient s'il y avait un danger supérieur à 70 % , et il ne pouvait pas amener le jeune homme à lui faire confiance s'il surveillait trop ostensiblement les issues. Maintenant qu'il avait commencé à lui parler, et que l'autre lui avait répondu, il était en bonne voie. Les " fuyards " se repéraient tout de suite, généralement. Même s'il arrivait qu'il y ait des surprises. C'est pour ça qu'il était prêt à se transformer pour déstabiliser son interlocuteur si jamais celui-ci tentait quoi que ce soit.

     Pour l'instant, il se contenta de le regarder d'un air grave .

    - Mais je suis là pour t'aider. Je te l'ai dit. Et si je sais toutes ces choses, c'est justement parce que je savais à quoi m'attendre. Depuis que je connais la vérité, je savais que ça finirait par arriver. C'est pourquoi j'ai su quand venir. Et je suis venu, parce que c'est très important. Tout ce que je te demande, c'est de m'écouter jusqu'au bout, aujourd'hui. Après, tu pourras faire ce que tu veux. Je te demande juste de m'écouter. Sinon, je ne pourrais pas t'aider. Et tu seras en danger.

     Faire croire à la personne dont on veut attirer son attention qu'elle a de très bonne raisons de le faire , c'était la plus efficace de toutes les techniques de Ky pour être écouté. Et les Âmes n'étaient pas à plaindre, puisqu'elles avaient effectivement de très bonnes raisons de l'écouter, du moins si elles voulaient s'en sortir.

    - Maintenant que tu as compris - je l'espère - à quel point il était important que tu m'écoutes jusqu'au bout, je vais pouvoir tout t'expliquer. Et crois moi, tu va devoir te concentrer, parce que c'est une histoire très importante, sans doute la plus importante de ta vie. Tu as déjà entendu parler de la réincarnation .

     Ce n'était pas une question .

    - Eh bien, figures-toi qu'elle existe vraiment. Nous avons une âme, un corps et un esprit. Et à notre mort, quand notre esprit et notre corps disparaissent, elle, elle va retrouver un autre corps et un autre esprit  . C'est ainsi que les choses fonctionnent .

     Zincir tenta de l'interrompre, mais il l'en empêcha d'un signe de main. Les questions pour plus tard. Surtout que la réponse était probablement dans ce qu'il allait dire ensuite.

    - Mais dès fois, les choses ne marchent pas exactement comme elles devraient. Quelque chose qui devrait être mort ne l'est pas. Un esprit. Un esprit qui reste collé à une âme ... Et qui la suit jusqu'à son prochain hôte.

     Là, il avait un atout: la vision du garçon lui avait montré une autre personne, et qui remplaçait son propre corps par le sien, en plus. De quoi le convaincre plus facilement. D'ailleurs, il ne tarda pas à ajouter :

    - C'est ce qu'il t'arrive, Zincir. Tu l'as vu. Il y a l'esprit de quelqu'un d'autre avec le tiens .

     Il abattit une dernière carte. Une autre bonne raison pour l'autre de l'écouter très attentivement, et de ne pas appeler la police avec le téléphone placé à portée de main ou de faire quoi que ce soit qui rendrait les choses plus difficiles que ce que les probabilités lui disaient déjà.

    - Et si tu ne fais rien, cet autre esprit te tueras .
    avatar
    Zincir
    Âme Perdue

    Date d'inscription : 16/04/2016
    Force : 5460
    Age : 22
    Messages : 24
    Localisation : Varsovie

    Carte d'identité
    Nature: Âme Perdue

    Re: [Test] Zincir Grimes

    Message par Zincir le Jeu 21 Avr - 12:34

    Je restais totalement subjugué par ce que me disait cet être. La seule question qui pouvait encore m'envahir l'esprit en priorité était "N'est-ce réellement pas un rêve ?" .

    J'avais donc une âme en plus dans mon corps. Impressionnant, légèrement flippant lorsque j'imagine que maintenant tous mes actes passeront par son tribunal aussi, d'après ce que j'en interprétais.

    C'était avec une légère excitation, sans trop réfléchir à tout ce que cela pouvait signifier que je lui affichais une certaine candeur dans mon regard.
    Je fus depuis toujours à la recherche d'aventure, et c'est ainsi qu'elle se présente spontanément à ma porte, sous l'aspect de mon père. Rien que ceci était la chose la plus palpitante qu'il m'était due d'arriver dans ma vie, mais maintenant, les choses se précipitaient car on m'annonçait une sorte de prophétie encore plus profonde.

    J'allais probablement devenir important, fort, rusé, mais surtout en danger.

    Danger. Je suis en danger. Et ça, j'aime ça.

    Je lui souris de toutes mes dents.

    - Je suis donc en danger de mort ? Comment un si joli visage comme le sien peut être signe d'aussi mauvais augure ? C'est tellement dommage. Elle semblait aussi désemparée que moi, je n'arrive pas à comprendre lequel de nous deux est vraiment la victime dans cette histoire.

    Je me décrispe directement et commence à avoir du mal à contenir mon enthousiasme.
    Mes pensées se tournèrent vers mon chien.En réfléchissant à tout ceci, je regardais le jardin qui s'éclairait au même moment.

    Je sentais que mon interlocuteur n'arrivais pas à sonder ma bonne humeur latente et futile.

    - Vous ne comprenez pas ? J'ai un rôle, une raison de me battre maintenant. Et c'est beau. Quelque soit le danger, je veux le vivre et le combattre. Mais je vous avoue que je voudrais bien savoir en quoi consiste le mal qu'il y a dans le fait de posséder deux âmes. Nous sommes deux, nous pouvons nous soutenir, être plus fort... Je trouve cet esprit de symbiose parfait.

    Ce n'était pas, visiblement, le comportement habituel des personnes qu'il pouvait rencontrer.

    - Ne jamais plus être seul... Avais-je murmuré, en continuant à fixer le vague à l'extérieur. J'ai eu une réaction exagérée envers cette énergie qui réside en moi. Je suis prêt à l'accepter, je pense. C'est l'une des plus belles choses qui m'ait été donné d'avoir.

    C'était un choix que j'assumais. Comme je le répète, j'étais loin d'envisager tous les angles de cette cohabitation. Plus de vie privée, des effets étranges sur mon comportement, sur mes sens... J'en étais à la première impression d'un rendez-vous amoureux, un premier baiser volé. Seulement le plus funeste restait à venir, et j'allais vite redescendre sur terre.

    Je regardais l'imposteur béni par mon regard de joie. J'attendais un peu plus d'explication que ceci. Et rien que de penser cependant au mot "Tuer", je frémissais inconsciemment. Mes sentiments étaient trop mélangés et confus pour pouvoir mettre un mot correct sur eux.

    - Je vous écoute. Avais-je finalement dit, en le perçant du regard, de tout mon sérieux.
    avatar
    Ky
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 24/04/2015
    Force : 104289
    Age : 21
    Messages : 66

    Carte d'identité
    Nature:

    Re: [Test] Zincir Grimes

    Message par Ky le Jeu 21 Avr - 23:59

    Le garçon n'avait pas déjoué toutes ses probabilités - mais il en avait déjoué certaines, et Ky jura intérieurement. Il lui manquait des données. Il aurait dû être plus prudent. Si seulement la deuxième rencontre n'avait pas été aussi proche ! Il était vital qu'il ne rate plus aucun calcul. Il ne pouvait pas se permettre de perdre du temps avec ce garçon, qui, de toute façon, ne correspondait pas à ce dont il avait besoin. C'était aussi pour cela qu'il recueillait des données sur la "vision". Et pour l'instant, il n'avait trouvé que trois qui correspondaient ( vaguement ) à ce qu'il recherchait. C'était trop peu. Pourquoi les âmes qui voulaient percevoir les leurs étaient-elles aussi rares ?

     Autre problème: l'enthousiasme du garçon. Cela rendait les choses plus faciles pour lui, pourtant, c'était vrai. Il aurait dû s'en réjouir. Il allait probablement l'écouter jusqu'au bout, et surtout, il semblait déjà le croire. C'était une bonne chose. Enfin... Il ne montra pas son inquiétude. Ça ne servait à rien.

     En tout cas, ça voulait aussi dire que Zincir acceptait plus facilement la supercherie dont il avait usé pour entrer chez lui, et ça, c'était une bonne chose. Enfin, Ky n'allait pas se transformer pour autant ( même si ce corps n'était pas très confortable ). Les évanouissements intempestifs lui faisaient plus perdre du temps qu'autre chose. Mais il aurait peut être à s'en servir plus tard, parce que maintenant, il allait falloir lui montrer que tout n'était pas aussi amusant qu'il avait l'air de le croire. C'était maintenant que tout se jouait. C'était là qu'il verrait s'il était vraiment aussi Facile qu'il le semblait.

    - Ce n'est pas une âme que tu as dans le corps, finit-il par dire quand le garçon eût terminé. C'est un autre esprit. On ne peut avoir qu'une seule âme.

    - Et c'est pour ça qu'il y a un problème. Une âme, un esprit, un corps, c'est la règle. S'il y a un esprit de trop... Il faut qu'il disparaisse, d'une manière ou d'une autre. Tu comprends? C'est un processus naturel. L'esprit de trop est évacué. C'est inévitable.

     Il soupira.

    - Et l'esprit de trop, c'est ... Le tiens.

     Il retourna s'asseoir.

    - Tu te demandes pourquoi. Voilà : s'il y a un autre esprit collé à ton âme, c'est parce que cet esprit l'a blessé. Il a commit un crime qui lui a fait du mal. Et il est resté accroché à elle, comme une écharde .

     Puisque Zincir ne voulait pas croire que cet esprit soit mauvais, il ajouta, haussant les épaules :

    - Ce n'est peut-être pas un crime grave, ce n'est même pas forcément directement mauvais. Mais cet esprit a fait quelque chose, et à cause de ça, il est obligé de rester là, maintenant. Il ne partira pas tout seul peut importe ce qu'il veut. Le seul moyen pour qu'il s'en aille, c'est d'offrir une réparation à ses crimes , d'une manière ou d'une autre. Ainsi, la blessure va se refermer, et il pourra disparaître. Mais si la blessure ne se referme pas... L'esprit ne peut pas partir, tu comprends? Il va rester dans la cicatrice. Et je te l'ai dit, il ne peut pas avoir deux esprits pour une âme. Au bout d'un moment, il faudra qu'il y en ait un qui parte. Et, logiquement, celui qui va donc devoir rester... Ce n'est pas toi.

     Il croisa les bras .

    - Oui, je sais, jusqu'ici, tout allait très bien, et pourtant, vous étiez deux, alors pourquoi tout changerais maintenant ? Parce que jusqu'ici, il n'était pas en éveil, c'est tout. S'il vient de se réveiller, c'est parce que c'est à cet âge là, l'âge que tu as maintenant - 18 ans et quelques mois - qu'il a commit son crime. Enfin... Pour ce que j'en sais, peut être juste son premier crime ...

     Les données du garçon s'agitaient. Il fallait qu'il se prépare.

    - Et maintenant que l'autre esprit est réveillé... Tu vas le revoir deux, trois fois, et puis... Tu le verras tout le temps. Il sera là tout le temps. Il sera , insista-t-il en touchant sa propre tête. Vous partagerez tout. Les même sensations. Les mêmes rêves. Les mêmes pensées. Tout. Ne crois pas que ce soit amusant.

     Il n'avait pas l'habitude de s'impliquer autant dans une simple explication, mais il n'avait pas l'habitude de rencontrer des gens beaucoup trop enthousiastes à l'idée de partager leur cerveau. Pas depuis longtemps, en tout cas. Et il savait ce que ça donnait.

    Un danger.  

    - Au fil du temps, vous apprendrez tous les deux à verrouiller. Mais d'autres choses vont se produire. De temps en temps, ton parasite pourra échanger de place avec toi, pour le contrôle de ton corps. Il pourra te ... posséder. Et si tu le laisses trop prendre le dessus... Tu mourras plus tôt que prévu.

     Il se leva doucement.

    - C'est ça, le danger que tu dois affronter. Ta mort.

     Maintenant qu'il était débout, il s'éloigna un peu du canapé, feignant de regarder dehors, par la fenêtre.

    - Mais ne t'inquiètes pas. Tu n'es pas seul. Ton âme te donnera des... pouvoirs. Ces visions que tu as, d'abord. Elles t'envoient un message sur ce que tu as à faire. Sers t'en. Cela aussi, quand ton esprit sera définitivement réveillé, ce sera tout le temps là, d'ailleurs, il faudra que tu apprennes à le contrôler. Oh, et ce n'est pas la seule chose que ton âme te donnera. Mais pour ça, tu le découvriras par toi-même.

     Il avait commencé à reculer vers la porte, très doucement, les mains dans les poches, presque sans y penser.

    - Tout ce que tu as à faire, c'est ton consacrer à ta mission, maintenant. Mais en ne te faisant pas repérer. C'est préférable, si tu veux, eh bien... restez en vie. Il y a une organisation, qui se fait appeler les " Exorcistes " . Ils chassent les Âmes Perdues. C'est le nom que vous avez. Les gens qui ont une âme blessée. Vous êtes des Âmes Perdues. Et ils n'aiment pas ça. Cette histoire de crime, probablement . Si tu croisais leur route, ton âme ne serait pas blessé, si ça peut te rassurer, mais là encore, tu risquerais de mourir plus tôt que prévu.

     Il était dans le couloir, à présent. Zincir l'avait suivit, l'écoutant, mais, pour l'instant, il n'avait pas tenté de l'arrêter. De toute façon, Ky ne pouvait pas faire autrement. Il n'allait pas s'éterniser ici. Dans quelques instants, ce ne serait plus son problème. Il fallait partir, maintenant.

    - N'oublies pas. Il faut juste que tu écoutes ton âme et que tu la soignes. C'est tout ce qu'il y a à faire. Et tout va s'arranger .

      Même si tu n'as pas l'air de penser qu'il y a un problème . Mais peut importait, après tout. Il avait la main sur la poignée de la porte. Maintenant !

     Pourtant, il ne poussa pas. Pire, il se retourna :

    - En fait... Tu...

     Il perdait du temps. Mais il n'avait pas le choix. C'était ce genre de réactions. Les données n'indiquaient rien de très inquiétant et les potentialités qui l'avaient testés lui indiquait un très faible risque que ça se produise, mais il ne pouvait pas s'en empêcher. Peut-être était-ce l'instinct de toutes ces années de travail . Mais il devinait le risque. Il l'avait connu , ce risque. Personnellement. Et rien que pour ça, Zincir Grimes était un danger. Dans un cas pareil, il ne pouvait pas se contenter de partir, comme d'habitude. Tant pis .

    - Tu as... Des questions ?

     Ky soupira intérieurement, maudissant sa conscience professionnelle . Mais il devait le faire.

     Il allait encore être en retard.
    avatar
    Zincir
    Âme Perdue

    Date d'inscription : 16/04/2016
    Force : 5460
    Age : 22
    Messages : 24
    Localisation : Varsovie

    Carte d'identité
    Nature: Âme Perdue

    Re: [Test] Zincir Grimes

    Message par Zincir le Ven 22 Avr - 9:35

    C'était d'une telle frustration d'imaginer que l'on me collait une amie dans ma tête, qui me fournissait des soit-disant pouvoirs, une présence permanente, peut-être même, l'avais-je pensé à cet instant, une oreille attentive.

    Ce qui me rendais le plus perplexe, c'était le fait qu'elle ne sache pas qui elle était. Avait-elle dit ça pour bluffer ? Ces révélations n'étaient pas vraiment des désenchantements, mais des contraintes. C'était plus énervant qu'autre chose.

    "L'esprit de trop c'est... Le tiens." Voilà une belle phrase pour rompre un tandem.
    Imaginer un seul instant que je pouvais représenter une faiblesse en mon for intérieur me secouait un peu. Naïvement, j'imaginais qu'il me suffisait de faire preuve de détermination pour rester la tête hors de l'eau. Mais ces absences sont tellement déroutantes. Et à ce moment, je l'avais clairement oublié. Un peu comme lorsque l'on oublie l'effet d'une gueule de bois qui nous avait poussé à dire "C'est bon, je ne boirais plus jamais."

    Je devais garder la tête froide et rester lucide. Après tout cette personne m'affirme que je suis en danger. Des épreuves, c'est bien, mais si cela consistaient à devoir se défendre même contre une organisation qui voudraient me tuer, il faudrait peut être que j'apprenne à devenir résistant aux balles et aux blessures. Qui sait, peut être que je le deviendrais un jour, sous la torture, parce que pour l'instant, je n'ai pas vraiment vu d'évolution.

    Vraiment déplorable. Un esprit de criminelle occupait ma tête. Pour sûr, je ne souriais plus.
    De joie immense, je voyais plus maintenant cet esprit comme une arme. Quelque chose à assujettir. J'avais envie d'hurler "Je suis tout le temps seul! Tout le temps, alors barrez-vous, je m'en débarrasserais bien moi-même pour être toujours plus seul." et me mettre à jouer avec le feu, mener mon enquête et bien réussir à gérer ce problème.

    Mais les "Exorcistes" me semblait une organisation bien ficelée pour la seule raison que je suis une "Âme perdue". Si j'ai un nom, si on venait me mettre en garde, c'est parce que je ne suis pas le seul. Dix, cent, mille, un million ? Je n'en sais rien. Mais cette différence n'était pas si rare que ce que je voulais le penser. Le malaise est réel. Il est à proscrire de notre vie pour couver à une vie plus normale.

    Normale. Je serrais et je serre toujours des poings en imaginant simplement ce mot chuchoté dans mon âme. Même elle, me le répète de temps en temps. Les gens inspirent à la normalité. Cela avait bien plus une tête de fléau pour moi que le reste. Mais ce mal était obligatoire aussi bien que l'obscurité lorsque la lumière existe.

    Ce n'était pas sans une certaine tristesse que je me tournais vers lui. Je restais le plus impassible possible, le regard presque un peu blasé, et je réfléchissais aux questions.

    - En fait, oui, j'en ai des questions. Combien sommes-nous ? Et on fait comment pour guérir cet esprit ? Combien ai-je de temps pour résoudre ceci, et qu'adviendra-t-il de mon corps si j'échoue?

    Mais avant qu'il puisse répondre, je me dirigeais vers lui et me positionnais en attaquant, sourcils froncés, de profil, légèrement cambré vers l'avant, pour avoir l'air plus déterminé.

    - Mais avant tout, qui êtes-vous ?
    avatar
    Ky
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 24/04/2015
    Force : 104289
    Age : 21
    Messages : 66

    Carte d'identité
    Nature:

    Re: [Test] Zincir Grimes

    Message par Ky le Sam 23 Avr - 0:10

    Qui il était ? La question l'amusa. Il aurait presque pu se mettre à rire. Au lieu de quoi, il se contenta de répondre :

    - Je ne suis pas ton père. Mais tu le sais déjà. Quand à savoir qui je suis ... Je suis un messager, c'est tout. Ce n'est pas important. Ce qui compte, c'est le message.

     Il observa le garçon, une fois de plus. Il avait remarqué son inquiétude, et c'était une bonne chose. Il ne semblait plus aussi désireux d'être habité par quelqu'un d'autre. Sauf que ... Il y avait eu la première réaction, et c'était celle-là qui était déterminante. Il risquait de retomber dans ses premiers travers une fois la déception passée. Ky fronça les sourcils . Que faire?

    - Quand à tes autres questions... Pour le "nous", j’imagine que tu parles des "Âmes Perdues" .  Selon mes estimations, il devrait y en avoir environ trois millions en vie actuellement. Je n'ai aucune certitude cependant, car le nombre exact change constamment, et moi-même ne puis le deviner. Les âmes se soignent différemment, selon le crime bien sûr, mais selon qui elles sont, tout simplement, et ça, c'est imprévisible. Certaines âmes ne te demanderont qu'une petite chose, d'autres, l'équivalent d'années d'efforts.  

     Il étudia attentivement le visage de celui qui lui faisait face, de même que les calculs qui ronronnaient dans sa tête.

    - Comment il te faudra faire pour réussir à libérer ton parasite, donc, je ne peux te répondre, parce que c'est imprévisible. Seule ton âme le sait, et tu devras comprendre les messages qu'elle t'envoie. Ces visions que tu as, c'est elle qui te les donnent. Tu devras les analyser, et ton parasite pourra aussi t'aider, car après tout, c'est lui qui a accomplit le, ou les crimes qui ont provoqués cette situation. Enfin, s'il n'a pas oublié à cause du choc de sa mort . Ou s'il se montre coopératif...

     Cela par contre, c'était prévisible . La plupart du temps, même les esprits les plus sympathiques ne pouvaient se résoudre à mourir , en quelque sorte, une deuxième fois. Le choc avait été violent . Effrayant. Presque traumatisant. Même si ces même plus sympathiques finissaient par accepter leur sort pour ne pas voir leur hôte le connaître, il y avait toujours une hésitation initiale. Toujours. Et quelque fois, elle était suffisante pour faire basculer complètement quelqu'un. Autant qu'un étrange premier enthousiasme pouvait l'être...

    - Sache que comprendre ce que veut ton âme est un exercice plutôt difficile, et tu devrais t'y mettre tout de suite. Car pour le temps dont tu disposes... Il n'est pas très long. Il faudra environ un ou deux ans pour que le parasite se mette le contrôle de ton corps de temps en temps, de façon incontrôlable. A partir de là... Tu pourras ralentir le processus en commençant à soigner ton âme, ce qui le détachera un peu à chaque fois. Mais comme tu le sais, une âme et un corps, ce n'est pas assez pour deux esprits, et tu finiras par partir. Je te donne ... ( il le jaugea du regard ) ; encore quatre ans si tu ne fais rien. Trois et demie si tu éprouves trop de sympathie pour ton parasite.

     Il se trouva lui même très sympathique. Il faisait rarement part de ses probabilités à d'autres, et elles tombaient presque toujours juste. C'était de précieux indicateurs, et donc, surtout quand il pouvait prévoir la vie ou la mort de quelqu'un, des cadeaux exceptionnels. Mais peut-être que Zincir ne l'apprécierait pas à sa juste valeur...

    - Et si tu échoues, eh bien... Le parasite possédera complètement ton corps, et l'habitera jusqu'à ce qu'il meure, tout simplement. Il prendra ta place.

     Il avait dit tout ça dans le but de refroidir le garçon ; mais il commençait à vraiment lui faire peur. Il fallait ré-équilibrer un peu les choses:

    - Mais ne pense pas à l'échec. Il suffit de s'y mettre, et tu verras. Et si tu t'inquiètes pour tout ce temps que tu vas perdre dans ta vie... Sache qu'en ce moment même, et depuis que ton parasite s'est réveillé pour la première fois, on te crée de nouveaux souvenirs. En effet, une fois que l'autre esprit sera partit ( il n'avait pas dit "si", évidemment ) , tu oublieras toute cette période de ta vie où vous étiez en contact, et elle sera remplacée par une vie normale et heureuse, qui correspondra à tes attentes dans la mesure où cela sera cohérent avec ton état à ce moment-là. Ce sera comme si tout cela n'avait jamais existé, et tu n'auras jamais à regretter ce que tu auras perdu. Et maintenant ...

     Il se retourna vers la porte . Ferma les yeux. Zincir Grimes. Conclusion : à revoir. Une fois la mention enregistrée, il annonça :

    - Et maintenant, je vais partir, et tu ne pourras pas m'en empêcher . Et si tu te demandes pourquoi ...

     Il sourit :

    - Demandes-toi plutôt où sont passées les couleurs .

     Puis il ouvrit la porte et s'éloigna tranquillement dans l'allée. A mi-chemin, il avait disparu.







    HRP :
    Et voilà !
    Une fois que tu auras posté ta réponse, le RP test sera clôt, et ton personnage fera officiellement partie de tout le jeu. Tu pourras ouvrir des RP avec d'autres joueurs que moi ( ok, l'autre joueuse. Promis, on va ramener du monde xD ) et commencer à explorer ton personnage . En espérant que tu t'amuses bien ! ^^
    avatar
    Zincir
    Âme Perdue

    Date d'inscription : 16/04/2016
    Force : 5460
    Age : 22
    Messages : 24
    Localisation : Varsovie

    Carte d'identité
    Nature: Âme Perdue

    Re: [Test] Zincir Grimes

    Message par Zincir le Mar 26 Avr - 15:07

    J'essayais de rester fort devant cet afflux violent de mauvaises nouvelles.
    Cependant, je tombais à genoux, en état partiel de choc.

    Combien ce messager a-t-il vu de vies chuter ? De contrôles de corps perdus ? Et je pense encore maintenant, que la pire chose qui pouvait m'arriver serait d'oublier ce qui m'arrive. Perdre ma force.

    - Je suis désolée de t'infliger tout ceci, Zincir. Je ne sais pas comment j'ai pu me résoudre à tout ceci... Me souligna la jeune femme dans ma tête.

    - Tu n'y es pour rien, enfin j'espère. As-tu pu avoir certaines informations utiles pour savoir ce qui t'a éveillé en moi ?

    Je me relevais doucement et j'allais jusqu'à la salle de bain pour me regarder dans le miroir. C'était elle qui composa mon reflet. Le visage bien plus gris poussière que dans mes souvenirs.

    - Je te promet que ça va aller. On va te sortir de là. Je me souviens de bribes. D'éclats qui pourraient nous aiguiller. Ne perd pas espoir, s'il te plaît. Ressens-tu que je te veuilles du mal ?

    Le fait qu'elle ne savait rien n'arrangeait pas la situation. Je devais trouver un moyen de nous faire guider sur cette longue route qui s'annonçait périlleuse. Elle affichait un visage légèrement gêné. Mais je ne savais pas si lui faire confiance ou si son histoire d'amnésie était à prendre au sérieux ou si elle bluffait.

    - Qu'est-ce que tu ressens ? Avais-je simplement demandé sans explication.

    Elle me fixa sans vraiment comprendre.

    - Quoi ? De quoi tu parles ?

    - De tout. Dis moi ce que tu ressens dans ton esprit.

    Elle regardait le vide, pour réfléchir, probablement, puis relevait ses yeux sur moi, ils me paraissaient un peu brillant de larmes.

    - De la souffrance, de la peur, la panique devrais-je même dire. Un regret, ou de la tristesse. Un vide dans mon esprit. Je me sens seule. J'ai été abandonnée et je vois qu'un creux se forme dans mon cœur. Un mal constant me ronge.

    Je pensais à ce moment que nos émotions s'entremêlaient car moi, je ressentais d'autres genres de sensation internes. Une boule au ventre me poussait à être plus réceptifs aux sons un peu secs. Le simple fait que la personne à l'apparence de mon père ait fermé la porte un peu fort m'avait fait ressentir d'étranges paniques.

    - Par quoi on commence alors, nous n'avons aucun indice.

    Elle détournait encore les yeux pour réfléchir. Personnellement je pensais soit aux autres âmes perdues, soit... Par folie, aux exorcistes, dont je ne savais presque rien. En tout cas, une chose était sûr, c'est que j'allais partager beaucoup de choses avec elle.

    - Une autre chose. D'après ce que j'ai compris, tu vas pouvoir manipuler mon corps. Je la fixais avec un air bien plus grave. C'est MON corps. Toi, tu es une pièce rajoutée. Et je ne tolérerais pas que tu contrôles mon corps et interfère avec ma vie actuelle. Tu es invitée dans mon propre sanctuaire. Et rien de tout ce que j'ai fais n'est ton oeuvre. Je suis le maître. Ne l'oublie jamais.

    Je préférais prendre le risque de l'énerver, ou autre, en bluffant, en imposant ma force d'esprit pour pouvoir garder une emprise sur les événements. Si cette cohabitation se faisait avec respect, j'espérais que tout aille pour le mieux.

    En tout cas, elle semblait compréhensive, et peut-être même légèrement brutalisée de ma mise en garde.

    - D'accord... Se soumettait-elle.

    Je fermais les yeux et me demandait si je pouvais lui poser une question qui me tenait vraiment à cœur, de peur de lui afficher un début d'intérêt.

    - J'ai les yeux vert, normalement. Balançait-elle pour intercepter ma question.

    C'était vraiment déroutant de s'imaginer ne pas avoir un champ de pensée libre. Devoir partager jusque mes libertés les plus profondes de penser. Je devais trouver un moyen de fermer la voie à ceci, garder une intimité rudimentaire, et apprendre à fermer ma voix dans ma tête. Elle entendait tout, et je semblais déceler une certaine tristesse face à ma réaction xénophobe à son égard. Mais il fallait se rendre à l'évidence. Je reste un homme, et chacune de mes pensées n'est pas offerte à tout le monde. J'ai besoin de mon cercle intime.

    C'est ainsi que tout a commencé, il y a deux ans.
    avatar
    Ky
    Admin
    Admin

    Date d'inscription : 24/04/2015
    Force : 104289
    Age : 21
    Messages : 66

    Carte d'identité
    Nature:

    Re: [Test] Zincir Grimes

    Message par Ky le Mer 27 Avr - 22:19

    Hey !

    J'oubliais : à présent que tu as finis le test, ta fiche est entièrement validée et tu peux maintenant la reposter ici .

    Tu pourras aussi ajouter à ta fiche un post pour mettre les liens vers les rp que tu as joué, ou ajouter ces informations , dans la rubrique " Histoire " .

    Bon jeu ~

    Contenu sponsorisé

    Re: [Test] Zincir Grimes

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 19 Aoû - 7:44